lundi 26 décembre 2016

La sonate oubliée - Christiana Moreau

Synopsis : Deux jeunes filles réunies à travers les siècles par une mystérieuse partition.
Deux cœurs passionnés de musique et de liberté.
Une ville, Venise, jadis et aujourd’hui.
À 17 ans, Lionella, d’origine italienne, ne vit que pour le violoncelle, ce qui la distingue des autres adolescents de Seraing, la ville où elle habite en Belgique. Elle peine toutefois à trouver le morceau qui la démarquerait au prochain grand concours Arpèges. Jusqu’au jour où son meilleur ami lui apporte un coffret en métal, déniché dans une brocante.
Lionella y découvre un journal intime, une médaille coupée et... une partition pour violoncelle qui ressemble étrangement à une sonate de Vivaldi.
Elle plonge alors dans le destin d'Ada, jeune orpheline du XVIIIe siècle, pensionnaire de l'Ospedale della Pietà, à Venise, dans lequel « le prêtre roux », Antonio Vivaldi, enseignait la musique à ces âmes dévouées.
Entremêlant les époques avec brio, ce premier roman vibrant nous fait voyager à travers la Sérénissime, rencontrer l'un des plus grands compositeurs de musique baroque, et rend un hommage poignant à ces orphelines musiciennes, virtuoses et très réputées au XVIIIe siècle, mais enfermées pour toujours dans l'anonymat.

Lorsque j'ai choisi ce livre sur NetGalley, c'était tout d'abord pour sa couverture, mais aussi parce que mes racines italiennes étaient très intriguées par cette histoire. Et j'ai bien fait de les écouter, puisque ce livre est un véritable coup de coeur. 

La sonate oubliée met en avant deux jeunes filles : Lionella, une jeune fille de 17 ans, qui vit à Seraing de nos jours, et Ada, jeune orpheline du 18ème siècle. Lionella doit participer à un grand cours de musique, et veut trouver un morceau de musique unique à jouer. S'enfermant chez elle à travailler son violoncelle, elle doute. Mais lorsque son meilleur ami lui apporter un coffret qu'il a déniché dans une brocante, elle va reprendre confiance en elle. En effet, dans ce coffret, Lionella découvre un journal intime, une médaille coupée mais aussi une partition pour violoncelle qui ressemble à du Vivaldi. Dès lors, Lionella va tout faire pour présenter cette sonate au concours, tout en lisant en parallèle le journal intime d' Ada.  

Je m'arrête là pour l'histoire. Ce livre m'a énormément plu. On passe d'une époque à l'autre sans aucun souci, ce premier roman est un vrai petit bijou d'écriture. On prend plaisir à découvrir la vie d'Ada et le Venise du 18ème siècle, avec les débuts du grand Vivaldi. J'ai beaucoup aimé les personnages qui sont magnifiquement bien travaillés, notamment le meilleur ami de Lionella qui est vraiment très attachant. Lionella est une jeune femme prête à tout pour rendre hommage à cette Ada. Et son envie de rendre hommage à Ada est touchant. C'est également très émouvant de la voir marcher dans les pas de cette jeune femme qui a vécu au 18ème siècle.
L'auteure nous apprend également beaucoup de choses sur Vivaldi, et pour moi qui aime énormément ce compositeur classique, j'ai énormément apprécié.

Le style d'écriture est fluide et agréable. L'auteure réussit à nous faire voyager et à nous entraîner dans les ruelles de Venise. Pour moi qui connaît bien cette ville, j'avais l'impression d'y être. C'est vraiment une idée originale, et la fin m'a profondément touchée. Ce livre est remplit d'émotions, et on ne peut pas rester insensible face à ces mélodies qui nous entraînent au fil de l'histoire. 

Je ne peux donc que vous conseiller ce roman de la rentrée littéraire, à paraître début janvier aux Editions Préludes. 


2 commentaires:

  1. Votre critique m'a fait vraiment plaisir et j'espère qu'il me portera chance pour la sortie officielle du roman le 4 janvier. Merci à vous.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce gentil commentaire. J'ai pris énormément plaisir à lire votre roman et je lui souhaite tout le succès qu'il merite.

    RépondreSupprimer