samedi 30 janvier 2016

La tombe d'Hanoï - Henri Ansroul

Synopsis : "La première chose que vous faîtes en arrivant dans une ville, après si longtemps, c'est d'aller voir les filles. Les Indochinoises nous semblaient belles, quel dépaysement ! Pousse-pousse, chaleur, bruits, klaxon, cette foule qui bouge sans cesse, on avait envie de se mettre dans le bain tout de suite sans penser à ce que nous étions venus faire ici."

A 19 ans, Henri Ansroul, jeune parachutiste breton, est pris dans la tourmente de la guerre d'Indochine, pays qui lutte alors pour son indépendance.
A son retour, il rédige un témoignage passionnant sur les combats et les liens d'amitiés entre soldats. De Hanoï à Saïgon, l'auteur nous fait vivre ses peurs, ses doutes, mais aussi ses moments d'allégresse.


 La maison d'édition Les Archives Dormantes m'a proposé de chroniquer ce livre. J'aime beaucoup les témoignages, j'ai donc accepté avec plaisir. Cette maison d'édition est spécialisée dans la publication d'écrits personnels jusqu'alors oubliés (journaux intimes, mémoires...). Ce témoignage d'Henri Ansroul a été conservé par son épouse. Aujourd'hui il est publié. Les écrits d'Henri ont été conservés tels quel, et donne vraiment un ouvrage authentique. 

Henri Ansroul, jeune breton âgé de 19 ans, est parachuté au coeur du conflit d'Indochine qui lutte pour son indépendance. Il nous raconte alors son arrivée à Hanoï, puis nous suivons son régiment au coeur du conflit. 

C'est vraiment un témoignage passionnant, d'un jeune soldat qui ne s'attend pas à ce qu'il va découvrir. En toute simplicité, on assiste aux différentes missions d'Henri et de ses camarades. 

J'ai beaucoup aimé le côté authentique de ce témoignage. Il se lit très bien, et j'ai été surprise d'arriver si vite à la fin. C'est un peu comme un journal intime qu'il aurait tenu. Certains passages sont très émouvants, notamment lorsqu'il y a des pertes à déplorer parmi les soldats. Je ne connaissais pas bien cette partie de l'histoire, et cela m'a permis d'en apprendre un peu plus. On ne peut qu'admirer le combat mené par ces soldats français sur un territoire inconnu. Certaines missions ont vraiment été dangereuses et difficiles, et on ressent bien à travers le témoignage d'Henri les difficultés rencontrées.

C'est un témoignage, simple, mais émouvant, abordable par un large public. Je le conseille parce qu'il est vraiment touchant et surtout il permet de se plonger au coeur du conflit à travers les yeux d'un des protagonistes. 

Je remercie énormément Léna des Archives Dormantes pour m'avoir fait découvrir ce témoignage. 

Je vous laisse sur ce passage qui m'a beaucoup touché : 

"Le soir, dans notre dortoir vide aux trois quarts, chacun était couché et regardait le plafond, pensait à ceux qui là-bas ne reviendraient jamais."


vendredi 29 janvier 2016

Beyond, tome 1 : Evasion - Lena Walker

SynospsisVictoria Silver, jeune fille ordinaire de dix-sept ans, vit tranquillement à Williams Hill, une petite ville d'Arizona jusqu'au jour où deux jeunes filles de son lycée disparaissent mystérieusement. 

Au même moment, elle rencontre un jeune homme, Liam. Troublée par sa beauté presque surhumaine, elle tombe éperdument amoureuse de lui avant de découvrir qu'il est étroitement lié aux disparitions. Qui est-il réellement ? Pourquoi est-il venu récemment s'installer à Williams Hill ? 
C'est en levant le voile sur ses propres origines et celles de Liam que Victoria se retrouvera au coeur d'une odyssée incroyable. Au delà, bien au-delà de ses rêves les plus insensés.



J'ai fait la connaissance de Lena Walker sur Twitter, elle m'a gentiment proposé son livre. Ayant lu le résumé, j'ai accepté, ne sachant pas vraiment à quoi m'attendre. En effet, le résumé n'en dit pas trop. J'avoue qu'au départ, je me suis dis que c'était un livre pour jeunes adultes et que je n'adhèrerai peut être pas.  Ce fut une erreur. 

Victoria Silver, jeune fille de 17 ans, vit à Williams Hill. Enfant unique, elle est choyée par ses parents. Entourée de ses meilleurs amis : Emma, Kate, Joshua et Nick, elle vit une vie, somme toute ordinaire. Mais lorsque 2 jeunes filles disparaissent, les choses changent. Victoria va ensuite rencontrer Liam, un jeune homme mystérieux qui la trouble énormément. Victoria de nature curieuse est alors bien décidé à découvrir qui se cache derrière ce visage magnifique. Et la découverte qu'elle fera va changer sa vie.

Je m'arrête là pour l'histoire. Je le disais plus haut, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre en ouvrant Beyond, tome 1. Hé bien après l'avoir refermé je peux vous dire que je suis complètement conquise par ce livre ! C'est même un gros coup de coeur ! L'histoire est vraiment originale et je ne m'attendais pas du tout à çà. 

C'est le premier roman de Lena Walker, et franchement c'est une grande réussite. La plume de Lena est légère, douce et  agréable à lire. Dès les premières pages je me suis laissée entraînée dans cette histoire. Les chapitres sont courts, et du coup on se dit "allez, encore un chapitre". Les personnages sont attachants. Il y a des passages très poignants qui moi m'ont fait versé ma petite larme. Après Bella et Edward, il faut vite que vous découvriez l'histoire de Victoria et de Liam. Les deux histoires ne sont pas comparables bien sûr puisque ne traitant pas des mêmes sujets, mais on ressent entre Victoria et Liam, ce lien si fort entre 2 êtres différents.

Vraiment, je vous recommande chaudement ce livre, vous ne le regretterez pas. Maintenant, j'attends la suite avec une grande impatience. Tellement de possibilités sont envisageables. J'ai vraiment hâte de connaître la suite.

Je remercie vivement Lena Walker pour m'avoir permis de découvrir sa plume, qui gagne à être connu vraiment ! 






mercredi 27 janvier 2016

C'est mercredi ! Notre interview "Portrait Chinois" : Julie JKR



Bonjour Julie, tout d’abord, merci à toi d’avoir accepté de te prêter au jeu et du coup d’être la première auteure à « passer sur le grill ». Tu inaugures donc ma nouvelle rubrique. 
Tu es libre de répondre aux questions comme tu le souhaites, en donnant des détails ou pas.

1 - Si tu étais un animal ?
Je serai un aigle. Cet animal dégage une force, une majestuosité qui me fascine. Il a la capacité de voler, il est libre de parcourir le ciel et de dominer le monde qui l’entoure. Je trouve cela magnifique.


2 – Si tu étais une qualité ? 
Ce serait la détermination. Lorsque je me fixe un but, je mets tout en œuvre pour y arriver. Si je dois tomber, j’essaye toujours de me relever. Car même si je n’atteins pas mon objectif, j’aurai tout donné et je n’aurai aucun regret.

3 – Si tu étais une saison ? 
Sans hésiter, l’automne. Ma saison préférée. Toutes ces couleurs qui habillent les arbres, c’est un vrai régal pour les yeux. Le soleil est encore présent juste ce qu’il faut pour illuminer les forêts. Un paysage exceptionnel.

4 – Si tu étais un artiste ? 
Je serai un écrivain (non pas parce que j’écris) mais parce que j’ai toujours rêvé de faire partager mon univers. Etre capable de plonger le lecteur dans son monde et l’immerger totalement dans l’histoire est quelque chose d’extraordinaire.

5 – Si tu étais un objet du quotidien ? 
Je serai un livre (ça fait cliché) mais c’est la vérité.  Avec un livre, c’est l’assurance d’un moment d’évasion, de plaisir et de découverte. Me connaissant, ce serait surtout un moment de frissons J

Dernière chose, un petit mot pour les lecteurs du blog ? 
 Je vous remercie de prendre le temps de lire mon interview. Si j’étais un conseil ? Je vous dirais de réaliser vos rêves. On a qu’une vie, alors FONCEZ !!!

Merci Delphine pour ce moment. J’ai pris beaucoup de plaisir à répondre à tes questions.


Voilà, c'est déjà fini. Merci à Julie d'avoir joué le jeu. Je vous rappelle que le livre de Julie « Le couloir des âmes », sorti le 02 novembre 2015 est toujours disponible sur Amazon, en ebook et broché.



Si vous souhaitez à votre tour vous prêter au jeu, contactez moi.

mardi 26 janvier 2016

Grossir le ciel - Franck Bouysse

Synopsis : L'abbé Pierre vient de mourir. Gus ne saurait dire pourquoi la nouvelle le remue de la sorte. Il ne l'avait pourtant jamais connu, cet homme-là, catholique de surcroît, alors que Gus est protestant. Mais sans savoir pourquoi, c'était un peu comme si l'abbé faisait partie de sa famille, et elle n'est pas bien grande, la famille de Gus. En fait, il n' en a plus vraiment, à part Abel et Mars. Mais qui aurait pu raisonnablement affirmer qu' un voisin et un chien représentaient une vraie famille ? Juste mieux que rien. C'est justement près de la ferme de son voisin Abel que Gus se poste en ce froid matin de janvier avec son calibre seize à canons superposés. Il a repéré du gibier. Mais au moment de tirer, un coup de feu. Abel sans doute a eu la même idée ? Non.
Longtemps après, Gus se dira qu' il n aurait jamais dû baisser les yeux. Il y avait cette grosse tache dans la neige. Gus va rester immobile, incapable de comprendre. La neige se colore en rouge, au fur et à mesure de sa chute. Que s'est-il passé chez Abel ? 



Gus vit seul avec Mars son chien dans une ferme héritée de ses parents. Son voisin le plus proche est Abel, lui aussi propriétaire d'une ferme. Ils sont isolés à la campagne. Les deux hommes sont amis, mais ça n'a pas toujours été le cas. Les deux hommes sont seuls et s'entraident mutuellement dans leur durs travaux de ferme. 

Un jour, Gus prend son fusil et part chasser la grive. Au moment où il s'apprête à tirer, un coup de feu retentit. Gus se dit qu'Abel a eu la même idée que lui. Des cris, de nouveaux coups de fusil, puis le silence. A partir de ce moment, rien ne sera plus comme avant. 

 Comment vous parler de ce livre ? Il y a des livres comme çà qui sont difficiles à chroniquer. Non pas, parce qu'on ne les a pas aimé, mais parce qu'ils nous ont bouleversé. Ce livre est un condensé d'émotions et de sentiments profonds. Oh bien sûr, on est loin du livre d'action ou du thriller qui fait frissonner. Ceci dit ce livre est un page-turner efficace. Une fois ouvert, vous n'aurez qu'une envie : ne plus arrêter de lire. 

Franck Bouysse nous entraîne dans cette histoire avec brio. L'ambiance est sombre, parfois pesante. Les personnages sont attachants : 2 hommes qui n'ont jamais connu autre chose que la ferme et les durs travaux qui en découlent. 2 hommes courageux vivant la solitude comme elle vient. 2 hommes aux réfléxions profondes malgré tout sur la vie. 

Cette histoire est plus qu'un simple polar. C'est une histoire profonde sur l'amitié, sur la vie en milieu rural. Entrer dans ce livre, c'est entrer dans la vie de Gus, découvrir ses secrets, ses peur, ses regrets. 

Ce livre m'a particulièrement plu. Le style de Franck Bouysse est fluide, la plume est emmenée, les chapitres sont courts. Ce livre court mais intense à l'ambiance noire nous emplit le coeur. Vraiment je vous le conseille. 


lundi 25 janvier 2016

C'est lundi ! Que lisez-vous ?

Le principe est simple. Le lundi, on fait le point sur les lectures en répondant à trois questions :
  1. Quel livre venez-vous de terminer ?
  2. Que lisez-vous en ce moment ?
  3. Que lirez-vous après ?






Me concernant : 
1 - Je viens de terminer L'ordre Terne : La prophétie des Sables d'I.M. Nancy
2 - Je lis Grossir le ciel de Franck Bouysse
3 - Je lirai ensuite Le violoncelliste de Mechtild Borrman.

vendredi 22 janvier 2016

Les interviews "Portrait chinois"

Nouveau rendez-vous du blog, je vous proposerai très prochainement des interviews d'auteur(e)s façon portrait chinois (Si tu étais.... tu serais....). Je préparerai l'interview, différente à chaque fois, que j'enverrai à l'auteur. Ce dernier prendra le temps d'y répondre comme il le souhaite, avec ou sans détails. Ensuite elle sera publiée sur le blog. Ce sera également l'occasion de parler de l'actualité de chaque auteur en fin de portrait chinois.

Je ne sais pas encore à quelle fréquence je vous les proposerai, tout dépendra du nombre d'auteurs qui voudront bien avoir la gentillesse de se prêter au jeu. Je pense dans un premier temps vous les proposer tous les 15 jours. 

J'ai déjà 4 candidats, dont voici les noms : 

  •  Julie JKR
  •  Sam Carda
  •  Mickael Parisi
  •  Martine Plancheur
N'hésitez pas à me faire part de vos suggestions. J'espère que ce nouveau rendez-vous vous plaira.

Pour les auteurs, n'hésitez pas à me contacter si vous souhaitez participer.



L'Ordre Terne : la prophétie des sables - I.M. Nancy

Synopsis : Berendor Cairn est un Da¨mon, un sorcier de l'ancien temps, un survivant de l'époque où la magie et les hommes coexistaient en paix. Mais c'est surtout par sa faute qu'est arrivé le Grand Ravage, un désastre dont les habitants du Monde Connu payent encore le prix. Rongé par la culpabilité, le vieillard cherche à se racheter en éliminant, l'un après l'autre, les envoyés des Lunes. Pour la énième fois de sa longue vie, il se met en quête du Mok'zir. Mais cette fois-ci, il semble bien que la tâche soit plus ardue que prévue. Peut-être même impossible à accomplir. Ce premier volet de la saga de l'Ordre Terne ouvre les portes d'un monde dans lequel une magie agonisante brouille les cartes du destin pour le pire et... pour bien pire encore... Berendor Cairn le sorcier parviendra t-il à déjouer la vengeance des Lunes avant que la mort ne le rattrape ? Qui est Bethsahire, cette enfant aux yeux jaunes qui porte en elle les réponses de la prophétie ? L'envoyé est-il prêt à se sacrifier pour sauver l'humanité ? Et surtout, quel est le secret de cet Ordre Terne que tous craignent mais que nul ne connaît ? Voilà une épopée passionnante dans laquelle cinq royaumes vont affronter le plus grand péril auquel on puisse être confronté : la fin de tout espoir.


C'est l'auteure elle-même qui m'a contacté pour me proposer son livre. Même si je ne suis pas une habituée des livres "Fantasy" j'ai accepté parce le résumé m'a bien plu. 

Nous voilà donc en compagnie de Berendor Cairn, grand sorcier de l'ancien temps, privé de ses pouvoirs magiques. Le monde est dévasté, enseveli sous le sable. Il doit, pour se racheter, retrouver le Mok'zir, le dernier envoyé des Lunes. Autour de lui gravitent des personnages qui vont jouer un rôle dans cette aventure. 

N’ayant pas l’habitude de lire ce genre de romans, j’avoue que j'ai eu du mal au début de ma lecture. En effet, c'était assez complexe, et il faut être bien concentré pour bien tout comprendre au moins les 50 premières pages. Mais au fil des pages, je suis entrée petit à petit dans l'histoire jusqu'à me retrouver complètement happée par l'intrigue. C'est vraiment une aventure passionnante, les personnages sont attachants et fascinants. On se demande bien où tout cela va nous mener. Bien sûr, la fin nous laisse sur notre faim. Ce qui est normal, La prothétie des sables étant le premier tome de cette saga. 

En tout cas, j'ai hâte maintenant de connaître la suite. De savoir comment Ihrm va s'en sortir, comment tout ce petit monde va évoluer dans les prochains livres. Et puis surtout en savoir un peu plus sur cet Ordre Terne.

Je remercie donc I.M. Nancy de m'avoir fait découvrir son univers parce que c'est un livre que je n'aurai sans doute pas lu si il ne m'avait pas été proposé. Et je serai passée à côté d'un très bon livre de Fantasy. Donc je pense que pour les amateurs du genre, il va énormément vous plaire.



jeudi 21 janvier 2016

Poème de vie - Recueil de poésie

SynopsisToutes les histoires commencent par « Il était une fois ».
Il ne s’agit pas d’un conte ordinaire, il est question de la vie. Page après page, texte après texte, les poèmes parlent de notre vie, celle du plus grand nombre, mais surtout de l’amour et ce qu’il fait naître en nous. D’une rencontre aux sentiments, d’une union aux enfants,du temps qui passe et qui nous laisse seuls, ce recueil vous ouvre les bras vers ce qui s’apparente au bonheur. Ce n’est qu’une image de ce désir unanimement partagé.
Ces textes offrent un spectacle, celui de l'humanité à travers les millénaires. Huit auteurs se sont attachés à faire vivre cette fabuleuse histoire, en parlant de leur vécu, de leur intimité avec délicatesse et pudeur.

 Voici le premier livre à chroniquer en partenariat avec Emylee Balins Edition. Et quel livre ! Un magnifique livre de poésie. Je n'avais pas lu de poésie depuis le lycée et quel plaisir de s'y replonger. 

Dans ce livre, 8 auteurs nous proposent des poèmes autour de 11 thèmes différents (amour, séparation, enfants, solitude, mariage). Des textes qui accompagnent un moment de la vie, de notre vie. Le tout joliment illustré, et orchestré par une mise en page adaptée à chaque texte afin de les mettre en valeur. 

J'ai aimé tous les textes. Chacun me parlant à sa façon. C'est un livre doux et qui fait du bien. Je le verrai bien comme un cadeau que l'on fait aux personnes chères à notre coeur, pour leur dire qu'on les aime. C'est vraiment un très beau livre. Et pour un premier partenariat je suis gâtée. J'aime la poésie, et j'ai été ravie de pouvoir lire ce livre. Il peut se lire et relire sans modération. 

Alors je conseille ce livre aux amateurs de poésie, à ceux qui souhaitent la découvrir. De toute façon, chacun y prendra son plaisir j'en suis certaine. 

Les auteurs ayant participé à cet ouvrage : 

  • Léa Chellé,
  • Gina Dimitri,
  • Ana Lina,
  • Denis Mallet,
  • Neil S.S. Mountanga,
  • Anicia Perzci,
  • Frédérick Sermages,
  • Tewe.



C'est jeudi ! Un point sur vos PAL !

Allez, c'est l'heure du bilan hebdomadaire. Dîtes moi tout ! 

1 - Quels livres avez-vous lus dans votre PAL ?
2 - Quels livres sont venus s'ajouter à votre PAL ?
3 - Quel est le nombre de livres dans votre PAL ?

C'est à vous !



Me concernant :

1 - J'ai lu :
  • Ruines, tome 2 - Sophia Laurent
  • L'apôtre de l'ombre - Oxanna Hope

2 - sont venus s'ajouter à ma PAL : 

  • Sherlock Holmes - Arthur Conan Doyle
  • La fractale des raviolis - Pierre Raufaust
  • Le syndrôme E - Franck Thilliez
  • Criminal Loft - Armelle Carbonel
  • Absolument débordée - Zoé Shepard

3 - Ma PAL s'élève donc à ce jour à 126 livres.

mercredi 20 janvier 2016

L'apôtre de l'ombre - Oxanna Hope

Synopsis :
Les monstres sont partout. Ils ne revêtent simplement pas toujours la même apparence. La vague de crimes à laquelle sont confrontés Thomas Van Eecke et son collègue Maxime Lanier, officiers à la PJ lyonnaise, fait partie de ces horreurs dont personne n’a envie de s’occuper.

Entre découvertes macabres et révélations teintées d’ésotérisme, les nerfs des  deux policiers vont être mis à rude épreuve.

Et si derrière tous ces mystères se dissimulait autre chose ? Quelque chose de pire encore, comme un mal qui vous ronge et finit par vous détruire de l’intérieur.

Parce que les monstres ne sont pas toujours ceux que l’on croit…


D'abord je remercie Oxanna Hope pour ce service presse. Cela m'a permit de découvrir son univers.

Nous sommes à Lyon, Thomas et Maxime sont appelés sur une scène de crime. 4 corps d'enfants d'une même fratrie retrouvés au fond d'un trou dans le jardin. Le père de ces enfants, quant à lui, est introuvable. Les deux hommes vont alors enquêter, mais très vite, une deuxième scène de crime, et à nouveau 4 enfants et cette fois leur parents également. Sur les deux scènes de crime, on retrouve des pentacles, entraînant alors Thomas sur la piste du spiritisme et de la magie. Maxime, à l'esprit trop cartésien, préfère se contenter de faits concrets. L'enquête va alors prendre un tout autre tournant, entraînant les deux hommes sur une piste qu'ils auraient sans aucun doute préférer éviter.

Voilà pour l'histoire. Ce n'est pas une surprise, je suis une grande amatrice de thriller, c'est mon genre de lecture préféré. Hé bien cette fois j'ai été gâtée. J'ai vraiment beaucoup aimé ce thriller sur fond d'ésotérisme. 

L'histoire se pose très rapidement, et on est vite dedans. Le style de l'auteure est fluide, très agréable et Oxanna Hope réussit à merveille à nous entraîner dans ce thriller. C'est un excellent page-turner, même si on se doute assez rapidement de l'identité du tueur, on est à mille lieues de se douter des raisons qui l'ont poussé à tuer. Et la fin vous surprendra.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre ! L'intrigue est haletante, on veut connaître la fin au plus vite ! Et on enchaîne les chapitres sans s'en rendre compte. C'est un premier thriller des plus réussis. On y trouve vraiment tout ce qui fait un bon thriller : un duo de flics improbables (Maxime et Thomas sont très différents mais tellement complices), une bonne intrigue, des meurtres inexpliqués. Le tout savamment orchestré par Oxanna Hope.

Ce livre sera mon premier coup de coeur de l'année 2016. Et je le conseille vivement à tous les amateurs de thriller. 

Merci encore à Oxanna Hope que j'ai hâte de relire très vite.



mardi 19 janvier 2016

A vos agendas !!

A évènement exceptionnel, article exceptionnel...

Je vous avais parlé, il ya quelques temps, de L'Insigne du Boîteux de Thierry Berlanda (cf. ma chronique ici => http://aubazaardeslivres.blogspot.fr/2015/12/linsigne-du-boiteux-thierry-berlanda.html ).

Fort de son succès en numérique et en POD, l'Editeur a décidé d'en sortir une deuxième édition avec une nouvelle couverture magnifique que je vous laisse découvrir. 

Cette édition sortira le 21/01/2016 en librairie. Alors c'est le moment de vous la procurer. 


Les partenariats

Voilà les maisons d'éditions partenaires du Blog




Un grand merci !

J'ai eu la surprise ce matin en me connectant sur le blog, de voir que nous avions dépassé les 5000 visiteurs. 

J'en suis plus que ravie vraiment. J'ai eu de bons retours des auteurs qui m'ont fait confiance, et çà, j'avoue que ça fait vraiment plaisir. Ce n'est pas un blog de grande envergure, juste un blog d'une passionnée qui fait çà avec le coeur. Et ce sera toujours çà, parce que c'est le plus important. J'ai été contactée pour faire partie des chroniqueurs littéraires d'un site reconnu, mais j'ai refusé cette proposition. En effet, je préfère privilégier la qualité à la quantité. Alors je vais continuer sur ce rythme de croisière, en espérant qu'il vous convienne à vous aussi.

Merci à vous qui passez par là, régulièrement ou occasionnellement, merci pour les commentaires et les partages de mes articles. Merci aussi à ceux qui suivent la page du blog sur Twitter, nous serons bientôt 500 et là encore c'est une belle surprise. 

Je ne vais pas organiser de concours, le précédent n'ayant pas bien fonctionné. Je préfère plutôt vous en préparer un pour les 1 an du blog (en mai 2016). 






lundi 18 janvier 2016

Le salon du livres de Nemours - 16 & 17 janvier 2016




Je suis allée, dimanche 17 janvier au 1er Salon du livres de Nemours. Ce n'était pas très loin de chez moi (bon 1h30 de route quand même, mais quand on aime, on ne compte pas). La liste des auteurs présents étaient bien trop alléchante pour ne pas s'y rendre, je vous en mets quelques un : 

- Franck Thilliez (parrain de l'édition)
- Olivier Norek,
- Claire Favan,
- Thierry Berlanda,
- Jacques Saussey,
- Armelle Carbonel,

mais il y avait plus de 35 auteurs, ainsi que des Maisons d'Editions. Bref, j'y suis allée avec mon grand garçon, grand lecteur lui aussi. 

Nous sommes arrivés sur le salon vers 11h15, peu de temps après l'ouverture. Du coup, ça tombait bien, parce qu'il n'y avait pas encore grand monde et donc nous avons pu nous promener tranquillement dans les allées et prendre le temps des rencontres. J'ai d'abord rencontré Armelle Carbonel pour lui faire signer Criminal Loft. Nous avons échangé quelques minutes, et c'est vraiment une personne adorable, souriante, bref, je suis déjà conquise par l'auteure avant d'avoir lu le livre.

Ensuite comme il y avait du monde auprès de Franck Thilliez nous sommes partis à la recherche d'un stand qui pourrait intéresser mon fils. Et là nous sommes tombés sur un auteur de BD extraordinaire : Georges Grard. Matteo a été fasciné par ce personnage, et il est reparti avec sa BD dédicacée et les yeux plein d'étoiles. 

Ensuite, je suis passée au stand d'Olivier Norek pour lui dire combien j'avais aimé ses livres et que j'attendais le 3ème avec impatience. Puis le tour de Franck Thilliez qui m'a lui même conseillé l'achat de mon livre. Cet auteur est vraiment très abordable, très simple. J'ai profité qu'ils étaient côte à côte pour leur demander de poser le temps d'une photo. Ce qu'ils ont gentiment accepté. Je n'ai demandé aucune photo avec les auteurs, n'ayant pas voulu abuser de leur gentillesse. 



J'ai fini le salon en allant rencontrer Thierry Berlanda. Il faut bien le dire, c'est surtout pour lui que je suis venue au Salon. Parce que je voulais le remercier de vive voix pour sa confiance et sa générosité. J'ai passé un agréable moment avec lui, on s'est découvert voisins de régions, et puis surtout il a, une fois de plus, fait preuve de générosité en m'offrant et me dédicaçant en avant-première la nouvelle édition de l'Insigne du Boîteux. 

Bref, c'était une super expérience, et puis partager çà avec mon fils, c'était aussi quelque chose de très fort. En sortant du salon, j'étais très émue. Parce quand on lit énormément, qu'on aime les auteurs, les rencontrer ça renforce cette passion. Enfin voilà j'espère vivement qu'il y aura encore plein d'autres éditions du Salon du livres à Nemours ! Bravo à eux pour leur premier salon, moi j'ai trouvé çà super bien réussi ! 




C'est lundi, que lisez-vous ?

Le rendez-vous du lundi des bloggeurs littéraires … 

 

Le principe est simple. Le lundi, on fait le point sur les lectures en répondant à trois questions :
  1. Quel livre venez-vous de terminer ?
  2. Que lisez-vous en ce moment ?
  3. Que lirez-vous après ?






Me concernant : 
1 - Je viens de terminer Ruines, tome 2 de Sophia Laurent
2 - Je lis Le prophète de l'ombre d'Oxanna Hope
3 - Je ne sais pas encore ce que je lirai ensuite.

samedi 16 janvier 2016

Ruines, tome 2 - Sophia Laurent

Synopsis : Même s'il n'a toujours aucun souvenir de son ancienne vie, Alex a recouvré un passé en la personne d'un homme qu'il déteste.
Il se découvre une famille, une petite amie, une vie destinée à la guerre et au pouvoir. Et doit lutter pour conserver ses valeurs, ses principes, dans un univers où la seule chose qu'on lui demande est de contrôler, sans remords, sans sentiments.
Quand sa route croise à nouveau celle de Maxim, quand la vie de son ami est sur le fil du rasoir, il doit choisir.
Entre le passé ou le présent, les réponses ou l'obscurité? Entre Alexander ou Alex?
Il aura une décision à prendre.





 Voici le tome 2 de Ruines. J'avais beaucoup aimé le tome 1, et j'avais hâte de connaître la suite des aventures d'Alex et Maxim.

Difficile de vous parler du livre sans vous spoiler. Du coup je ne vais pas vous raconter ce qu'il se passe. Je vais uniquement vous donner mon ressenti.

J'ai également beaucoup aimé ce tome 2. On retrouve cette ambiance chaotique du tome 1. Alex retrouve doucement la mémoire, mais ce qu'il découvre ne lui plaît pas. Il n'aime pas ce qu'il était. Et il ne souhaite pas redevenir l'ancien Alex. Au côté de ses amis il va combattre l'ennemi et s'en découvrir des nouveaux.

Alex va vivre une fois de plus des péripéties et se retrouver dans des situations plus que critiques desquelles il devra se sortir, avec ou sans l'aide de ses amis. Les personnages secondaires du tome 1 vont prendre un peu plus de place dans le tome 1, notamment Beth.

J'aime toujours autant la plume de l'auteur. Les chapitres courts s'enchaînent rapidement et il faut avouer qu'on a beaucoup de mal à lâcher le livre une fois ouvert. Mais il faudra attendre le tome 3 (qui devrait sortir au cours du premier semestre 2016) pour connaître la suite. Et sachez que la fin nous laisse impatient de pouvoir lire le tome 3.

Je remercie une fois de plus Sophia Laurent pour ce partenariat.

jeudi 14 janvier 2016

C'est jeudi, un point sur vos PAL !

Allez, c'est l'heure du bilan hebdomadaire. Dîtes moi tout ! 

1 - Quels livres avez-vous lus dans votre PAL ?
2 - Quels livres sont venus s'ajouter à votre PAL ?
3 - Quel est le nombre de livres dans votre PAL ?

C'est à vous !



Me concernant :

1 - J'ai lu :
  • Habeas Corpus - Victor Boissel
  • Ruines, tome 1 - Sophia Laurent
  • 3600, Prospect Avenue - Chris Loseus
2 - sont venus s'ajouter à ma PAL : 
  • Pour ton amour - Zoé Sullivan
  • La Chatelaine d'Ascot -  Edgar Walalce
  • 1000 coups de fouet parce que j'ai osé parler librement - Raif Badawi
  • Il était une fois Cinder - Melissa Meyer
  • Accusée par erreur - Marylin Pappano
  • Un jour d'avance - Matthieu Biasotto
  • Lola, petite, grosse et exhibitionniste, tome 1 - Louisa Meonis
  • Mariage à l'hôpital - Carole Marinelli
  • Cactus Orchidée - Emma Casanove
  • L'apôtre de l'ombre - Oxanna Hope
  • La prophétie des sables - Isabelle Nancy (1er livre de la saga L'ordre Terne)
3 - Ma PAL s'élève donc à ce jour à 123 livres.

mercredi 13 janvier 2016

3600 Prospect Avenue de Chris Loseus

Synopsis : Depuis le début de la crise, Amy et Nicholas, promoteurs immobiliers, ont quelques difficultés à faire prospérer leur entreprise. Les ventes se raréfient, pourtant Nicholas a la certitude qu’il est possible de profiter de cette crise pour faire de belles affaires.

Il convoite un terrain idéalement placé. Unique inconvénient : il n’est pas à vendre et appartient à une vieille dame, Mademoiselle Boze, qui vit avec son chat dans une vieille maison mal entretenue. Pourtant, une alléchante proposition pourrait régler le problème ; à moins que pour eux, ça ne soit le début de l’enfer.


J'avais gagné cet ebook en participant à un jeu sur mon groupe de lecture sur Facebook. Cela fait déjà un moment. Je ne connais pas du tout l'auteur. C'est donc une découverte.

  Amy et Nicholas, promoteurs immobiliers doivent faire face à la crise. Ils ont pour projet de racheter un terrain idéalement situé. Oui mais seulement, la propriétaire des lieux, Mademoiselle Boze refuse leur offre. Amy pense qu'il vaut mieux laisser tomber. Nicholas, lui, en décide tout autrement et par le biais d'une manoeuvre honteuse et malhonnête, il récupère le terrain.
Oui mais voilà,  Mademoiselle Boze a juré de se venger, dès lors des évènements étranges et inexpliqués vont se passer. Amy et Nicholas vont se retrouver au coeur d'une machination paranormale, et les cadavres vont pleuvoir autour d'eux.

Bien, voilà l'histoire posée. Que dire ? J'ai adoré ce livre ! On plonge rapidement dans une spirale malveillante autour des deux protagonistes, et Chris Loseus nous entraîne avec lui dans cette histoire. Seul Stephen King arrive à m'effrayer en lecture. Chris Loseus y est parvenu lui aussi ! C'est un thriller ésotériste des plus réussis ! Dès lors que Mademoiselle Boze leur dit qu'elle se vengera, on ne peut plus lâcher ce livre. Les meurtres se succèdent, sans qu'on puisse les expliquer rationnellement. 

C'est un livre effrayant, haletant. L'écriture est fluide et les chapitres sont courts, ce qui en fait un page-turner efficace. Plus on avance dans l'histoire et plus on a envie d'en connaître la fin. Et alors la fin justement ? Eh bien elle est assez surprenante. Personnellement je ne m'attendais pas du tout à çà. 

En tout cas c'est vraiment une belle découverte. Moi qui suis une grande amatrice de Thriller, j'ai été gâtée. Alors si vous avez envie d'une histoire angoissante avec une touche de paranormale, ce livre est fait pour vous. Rendez-vous au 3600, Prospect Avenue !




lundi 11 janvier 2016

Ruines, Tome 1 - Sophia Laurent

Synopsis

Alex... Quatre lettres qui se débattent pour rester à flot. C'est tout ce qu'il connaît de lui. Le reste, ce monde dévasté, ces hommes qui veulent sa peau, son corps aussi détérioré que son esprit et cette bande d'adolescents plus sauvages les uns que les autres... Le reste est flou, vague, sombre.
Il va chercher la lumière à travers cette nuit qui lui est tombée dessus. Et rencontrer dangers, aventures, et... amis ?


Une fois n'est pas coutûme, j'ai découvert Sophia Laurent via Twitter, et j'ai accepté un partenariat pour les tomes 1 & 2 de Ruines.  Et encore une fois, c'est une jolie découverte. L'autoédition cache vraiment des petites pépites.

Dans Ruines, me voilà à nouveau plongée dans une dystopie. On fait la rencontre d'Alex, qui se réveille, dans une ruelle sombre, blessé et surtout qui ne se souvient absolument pas comment il est arrivé là. Il ne se souvient de rien. Le réveil est dur. Dans un monde où règnent le chaos et la violence, Alex va faire la rencontre de Maxim et de sa communauté (des jeunes adolescents vivants en autarcie, cachés). Amnésique, il va tenter avec l'aide de Maxim de retrouver la mémoire, tout en essayant de comprendre ce monde dans lequel ils évoluent.

Je m'arrête là pour l'histoire.

Je disais dans un article précédent que je n'étais pas fan des dystopies. Pourtant, Sophia Laurent a réussi à m'entraîner dans son monde. J'ai beaucoup aimé cette histoire.Les personnages sont attachants, surtout Beth. Forcément on s'interroge sur Alex, plus on tourne les pages et plus on en apprend sur lui. La fin du livre nous révèle son identité et nous laisse bouche béé, et nous donne forcément envie de se plonger rapidement dans le tome 2. Ce que je vais d'ailleurs faire très vite ! 

La plume de l'auteur est fluide, les chapitres sont courts, ce qui permet une lecture agréable. On rentre tout de suite dans le vif sujet dès les premières pages, ce qui est un plus. 

Maintenant j'ai vraiment hâte de connaître la suite des aventures d'Alex, pour voir où tout çà va me mener.

Je remercie Sophia Laurent de m'avoir permis de découvrir son univers.




C'est lundi, que lisez-vous ?

Le rendez-vous du lundi des bloggeurs littéraires … 

 

Le principe est simple. Le lundi, on fait le point sur les lectures en répondant à trois questions :
  1. Quel livre venez-vous de terminer ?
  2. Que lisez-vous en ce moment ?
  3. Que lirez-vous après ?






Me concernant : 

1 - Je viens de terminer Ruines, tome 1 de Sophia Laurent
2 - Je lis 3600, Prospect Avenue de Chris Loseus
3 - Je lirai ensuite Ruines, tome 2 de Sophia Laurent










samedi 9 janvier 2016

Habeas Corpus - La perfection a un prix - Victor Boissel

Synopsis : La jeunesse et la beauté, deux richesses qui d’ordinaire ne font que se dissoudre dans le temps.
Mais dans le monde où vit Edgaar Finker, la jeunesse et la beauté forment la monnaie avec laquelle on rémunère ceux qui accomplissent de grandes choses.
Un monde idéal, à bien des égards, un monde sans pauvreté, ni crime, ni police, un monde où le bonheur du plus grand nombre est la préoccupation de chaque instant.
Or un jour une main meurtrière frappe et une victime tombe. L’impensable est commis. Un meurtre. Il n’existe ni méthode ni institution pour l’élucider.
Edgaar Finker, le fonctionnaire qui a découvert le corps, se voit chargé de l’enquête. Il s’engouffre alors dans un dédale d’aventures qui lui révèleront les entrailles de ce monde à la plastique irréprochable.

 J'ai fait la rencontre virtuelle de Victor Boissel sur Twitter. Il m'a gentiment proposé un troc littéraire : son livre contre une chronique. En amoureuse du troc et des livres, j'ai bien sûr accepté. 

Nous voilà donc plongés dans un monde idéal, où la jeunesse et la beauté priment sur tout le reste. Un monde sans pauvreté où la criminalité n'existe pas. Alors quand on découvre le corps de Zacharie, assassiné, c'est le drame ! Qui a bien pu vouloir tuer Zacharie ? Qui a transgressé les règles ? A qui confier l'enquête ?
C'est Edgaar Finker, fonctionnaire qui va se voir chargé de cette affaire. On lui donnera un libre accès à toutes les instances existantes. Et plus il avancera dans l'enquête, plus ses découvertes bouleverseront ce monde où tout semble parfait.

Je m'arrête là pour l'histoire, parce que je ne voudrais pas trop en dévoiler. 

Bon, passons à mon ressenti. J'ai vraiment adoré ce livre ! Et pourtant ce n'était pas un pari gagné. En effet, la seule dystopie que j'ai lue est 1984 de Georges Orwell et je n'avais pas aimé plus que çà. Du coup je n'ai jamais réitéré l'expérience. Mais Victor Boissel sait nous plonger dans ce monde parfait. Sa plume, fluide, riche, agréable nous emmène là où nous n'aurions jamais pensé aller. Non seulement j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre, mais j'ai également fortement apprécié les messages qu'il véhicule. Tout en étant très éloignés de notre réalité, certains passages nous en rapprochent tellement qu'ils donnent à réfléchir. Les personnages sont nombreux mais on s'y retrouve facilement. Les personnages secondaires, tout aussi importants que les principaux. Certains plus attachants que d'autres. Notamment Violette que j'ai adorée. Et bien sûr, Edgaar, le personnage principal, qui m'a tout de suite plu. Les chapitres s'enchaînent bien, et plus on avance dans la lecture, moins on a envie de s'arrêter. A la moitié du livre, il m'a été impossible de le lâcher.

J'ai vraiment été bluffée par ce livre. Une dystopie habilement menée, avec une intrigue palpitante. Des rebondissements auxquels on ne s'attend pas, des émotions aussi et surtout. De la colère envers certains personnages et certaines attitudes ! De l'émotion beaucoup. Parce que dans ce livre, l'amour est présent. L'amour de l'autre, l'amour de son prochain, l'amour de son monde. 

Bref, vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ! Et j'ai eu la chance d'être accompagnée par Victor tout au long de ma lecture et d'échanger longuement avec lui. Et cet auteur gagne vraiment à être connu ! Si vous voulez un livre qui sort de l'ordinaire, un livre qui va vous faire voir votre monde autrement, eh bien un seul conseil : lisez- le !! 

Je vous quitte avec mon passage préféré du livre : 

Sais-tu qu'un objet aimé est un objet armé ? Sais-tu que plus tu aimes un objet, plus tu l'équipes d'armes meurtrières qui peuvent se retourner contre toi ? Qui se retournent contre toi. Plus tu aimes, plus tu développes ton capital de souffrances potentielles.
Je suis une machine à souffrir, parce que je suis une machine à aimer.

Le site de Habeas Corpus : http://www.habeascorpus.fr


jeudi 7 janvier 2016

C'est Jeudi, un point sur vos PAL ?

J'ai décidé de créer un nouveau rendez-vous. Après les lundis, découvrez donc les jeudis.
Je vous propose donc de faire un point sur vos PAL.

1 - Quels livres avez-vous lus dans votre PAL ?
2 - Quels livres sont venus s'ajouter à votre PAL ?
3 - Quel est le nombre de livres dans votre PAL ?

C'est à vous !


Me concernant :

1 - J'ai lu "Dans le ventre des Amériques", "American Psycho" et je suis en train de lire "la vie secrète d'une mère indigne"

2 - Sont donc venus se rajouter à ma PAL :
  •  Chambre 212 de Logan Barbery
  • Ruines, tomes 1 & 2 de Sophia Laurent
  • Les innocents de Robert Poby
  • Les vies turbulentes de Lady M de Agathe Colombier Hochberg
  • Petits goûters entre amies de Louise Millar
  • Habeas Corpus - La perfection a un prix de Victor Boissel

3 - Ma PAL s'élève donc à 114 livres.

mercredi 6 janvier 2016

Dans le ventre bouillant des Amériques, Tome 1 - AnnaJo Janisz

Synopsis : Vous aimez les voyages organisés, où tout est lisse et planifié ? N'ouvrez surtout pas ce livre.
Pour les férus d'expériences rafraîchissantes, de romances croustillantes, de galères et de moments de grâce... ...Suivez le guide !
Mon récit de voyage est avant tout le vôtre. Parce qu'en voyage...
— Qui ne s'est pas écroulé de fatigue, 20 kilos ou plus sur le dos, à force de chercher le bon hostel au bon prix ?
— Qui n'est pas tombé un jour dans les bras d'un(e) subjuguant(e) étranger(e) ? Qui n'a pas vécu la plus folle des romances ?
— Qui ne s'est pas fait arnaquer ? Abuser ? Plumer ?
— Qui n'a pas respiré cet instant de grâce où le temps semble s'être arrêté ? Où le coeur est si rempli de bonheur qu'il cesse presque de battre ?
Ce livre vous emmènera dans un ballet d'expériences et de sens d'où vous ne ressortirez pas intacts.
Mais qu'est-ce qu'un livre sans images ? Celui-ci est illustré par mes aquarelles, dessins et photos.
Alors... Vous embarquez ?
 


 C'est l'auteure elle-même qui m'a directement contactée pour me présenter son livre et me demander de le chroniquer. J'ai tout de suite dit oui parce que l'originalité de ce livre m'intriguait énormément. Puis un livre illustré, ça rappelle un peu notre enfance...

Nous voilà donc en compagnie de l'auteure, qui à la suite d'une croisière de luxe, souhaite continuer le voyage. Mais à sa façon, c'est à dire, sac à dos, guitare à la main et surtout adepte du couchsurfing (hébergement directement chez l'habitant). La voilà donc traversant l'Amérique Centrale, faisant çà et là des rencontres insolites.

Bien, alors d'abord je dois avouer que ce livre est une véritable découverte pour moi. J'ai été emballée par l'originalité. C'est en fait un journal intime, ou plutôt un carnet de bord. Il se lit vite, l'auteure écrivant ce qu'elle vit et resssent au fur et à mesure. On suit son parcours à travers l'Amérique, et moi l'espace d'une soirée, j'ai eu l'impression de voyager avec elle. J'ai beaucoup aimé les illlustrations accompagnant les textes, tantôt des photos, tantôt des aquarelles réalisées par l'auteure elle-même. J'ai vraiment passé un agréable moment de lecture. J'ai découvert des pays que je ne connaissais que de nom et qui du coup m'attirent aujourd'hui. 

Ce livre est le tome 1, et il faudra attendre le tome 2 pour connaître la suite des aventures. Mais nul doute qu'elles seront tout aussi passionnantes. 

Alors, si vous voulez vous dépayser l'espace d'un instant, voyager sans quitter votre canapé, ce livre est fait pour vous. Et peut être qu'il vous donnera des idées de voyages, pourquoi pas ?

Je remercie AnnaJo Janisz pour sa confiance. 


lundi 4 janvier 2016

C'est lundi, que lisez-vous ?

 

  Le rendez-vous du lundi des bloggeurs littéraires … 

 

Le principe est simple. Le lundi, on fait le point sur les lectures en répondant à trois questions :
  1. Quel livre venez-vous de terminer ?
  2. Que lisez-vous en ce moment ?
  3. Que lirez-vous après ?

1 - Je viens juste de terminer American Psycho de Bret Easton Ellis
2 - Je lis La vie secrète d'une mère indigne de Fiona Neill
3 - Je ne sais pas encore après ce que je vais lire, sûrement un thriller.

American Psycho - Bret Easton Ellis

Synopsis : "Je suis créatif, je suis jeune, [...] extrêmement motivé et extrêmement performant. Autrement dit, je suis foncièrement indispensable a la société ". Avec son sourire carnassier et ses costumes chics, Patrick Bateman correspond au profil type du jeune Yuppie des années Trump. Comme ses associés de la Chemical Bank,
il est d'une ambition sans scrupules. Comme ses amis, il rythme ses soirées de cocktails pauses cocaïne. À la seule différence que Patrick Bateman viole, torture et tue. La nuit, il dévoile sa double personnalité en agressant de simples passants, des clochards, voire un ami. Mais il ne ressent jamais rien. Juste une légère contrariété lorsque ses scénarios ne se déroulent pas exactement comme prévu... 


Cela faisait déjà un moment que je voulais lire ce livre. Et pourtant quand je l'ai acheté, j'ai retardé sa lecture. Pourquoi ? Simplement parce que j'appréhendais ce que j'allais y découvrir. Et puis j'ai enfin décidé de me lancer. 

On fait donc la connaissance de Patrick Bateman, jeune de 27 ans, travaillant à Wall Street, plein aux as et de toute sa clique de copains, tous comme lui. Leurs principales préoccupations étant de savoir quoi porter, où réserver pour dîner, avec qui... Bref, des gens très futiles, superficiels, ne parlant qu'argent, mode et filles. Oui mais voilà, au milieu de tous ces jeunes assoiffés d'argent et de pouvoirs, il y a Patrick Bateman. On va vite s'apercevoir qu'il est différent des autres. En effet, Bateman, sous ses airs faussement polis et distingués, est en fait un terrible psychopathe. Il tue des clochards, viole des femmes.... Jusqu'où ira-t'il ?

Bien, voilà le décor posé. Maintenant mon ressenti.... Et bien, je dois dire que ce livre est vraiment très, très, très particulier. D'abord, j'ai beaucoup été gênée par toutes les descriptions concernant les tenues vestimentaires de chaque protagoniste, l'auteur décrit tout en s'attardant sur les marques, et ça peut parfois être très lourds. Ensuite, le début est très long avant d'arriver dans le vif du sujet : il faut attendre 177 pages avant d'arriver sur le premier meurtre de Patrick Bateman. A partir de là ça s'enchaîne rapidement et l'auteur nous entraîne alors dans une spirale d'horreur. Les meurtres sont de plus en plus nombreux, et surtout de plus en plus horribles. Les descriptions sont tellement précises que parfois j'ai dû arrêter ma lecture tellement c'était difficile à lire. Patrick Bateman est le pire des psychopathes qu'il m'a été donné de connaître en littérature. Même Hannibal Lecter à côté paraît un petit joueur. Si je parle d'Hannibal Lecter ce n'est pas anodin, puisque Bateman, en plus d'être un tueur sanguinaire est également anthropophage. Il est froid, antipathique au possible, violent, incapable d'empathie, de compassion. Il tue sans jamais rien ressentir. 

En résumé, je crois que ce livre ne connaît pas la demi-mesure : soit on aime, soit on n'aime pas. Moi j'ai aimé. Et pourtant c'était loin d'être gagné, parce que j'ai eu, à de nombreuses reprises, envie d'en stopper la lecture. Malgré tout, j'ai quand même été génée par toutes ces descriptions omniprésentes sur les marques de vêtements, produits de luxe etc.... Mais finalement elles sont nécessaires pour bien comprendre la futilité de cette classe sociale. Rien ne compte à part le "paraître". Les deux personnalités de Patrick Bateman sont bien différentes et bien distinctes. Toutefois, je crois quand même que cette lecture n'est pas à mettre dans toutes les mains, les âmes sensibles devront l'éviter.

Alors si vous voulez vous faire votre propre opinion, et si des scènes de violences sexuelles et meurtrières ne vous font pas peur, alors lisez-le ! Après tout il fait partie des livres à polémiques, des livres que certains vont descendre en flèche et que d'autres vont défendre bec et ongles sortis.... Alors le mieux est de se faire sa propre idée en le lisant.