mardi 14 novembre 2017

Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

Synopsis :
LOUISE
Mère célibataire, elle est coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar… sans savoir qu’il est son nouveau patron.

DAVID
Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de son assistante.

ADÈLE
L’épouse de David semble n’avoir aucun défaut. Si ce n’est de vouloir à tout prix devenir l’amie de Louise… Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au coeur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles.

David est-il l’homme qu’il prétend être ?
Adèle, aussi vulnérable qu’elle y paraît ?
Et par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?


Cela faisait un moment que je voulais lire ce livre parce que toutes les critiques que je voyais passer parlaient d'une fin de ouf ! C'est donc chose faîte.

Louise, jeune maman célibataire, rencontre un homme un soir dans un bar. Ils discutent, rigolent et s'embrassent. Louise espère secrètement revoir cet homme. Ses voeux sont exaucés, mais pas comme elle l'espérait, en effet "l'homme du bar" est en fait son nouveau patron. Louise décide alors de faire comme si rien ne s'était passé, surtout après avoir découvert que cet homme, David, était marié, qui plus est à une femme magnifique, Adèle. Un matin, au détour d'une rue, Louise et Adèle se rencontrent accidentellement.Louise préfère ne pas dire qu'elle travaille avec son mari. Entre les deux femmes, va alors naître une incroyable complicité. Louise va alors s'enfoncer dans le mensonge. Mais qui est vraiment Adèle ? Et David ?

Mon amie Adèle est tout simplement un putain de bon livre ! Qu'est ce que j'ai aimé ! Sarah Pinborough nous livre là un thriller psychologique des plus réussis. Rien n'est laissé au hasard. Les personnages sont habilement travaillés, et il est difficile de ne pas s'attacher à eux. Même si au départ j'ai eu du mal avec Louise, je dois dire que j'ai fini par m'attacher à elle. Quant à Adèle, tout comme voulu par l'auteure, je ne savais pas vraiment si elle était sincère ou pas. Et alors David me direz-vous ? C'était le flou total. Etait-il sincère ? Etait-il violent ? Vraiment le doute était semé dans mon esprit.

La construction du livre m'a beaucoup plu, en effet, l'alternance des chapitres entre Adèle et Louise permet d'avoir une vision plus large des personnages et de l'intrigue. L'alternance également entre passé et présent sème encore plus le doute.

C'est au coeur de ce trio amoureux que l'intrigue prend forme. Malgré son amitié naissante avec Adèle, Louise ne pourra pas résister au charme de David et succombera. Entre eux une liaison "clandestine" démarre. Dès lors Louise ne pourra plus se passer ni de l'un, ni de l'autre, tout en ayant de plus en plus de doutes sur leur couple. Mon amie Adèle c'est une histoire de manipulation, mais impossible de savoir qui tire les ficelles. 

Bref, une excellente intrigue maîtrisée d'une main de maître. Plus on tourne les pages, et plus l'ambiance devient étouffante et on se demande comment tout cela va bien pouvoir se terminer. Et bien évidemment, cette fin de folie dont tout le monde parlait a été à la hauteur. Quand j'ai cru tout comprendre, savoir où enfin l'auteure voulait nous emmener, patatras ! Jamais je n'aurai imaginé une fin pareille !

En conclusion Mon amie Adèle est un excellent roman qui a, pour moi, tenu toutes ses promesses. Et je ne peux que vous le conseiller.

Mon amie Adèle est disponible aux éditions Préludes.



vendredi 10 novembre 2017

Ne fais confiance à personne - Paul Cleave

Synopsis : Les auteurs de thrillers ne sont pas des personnes très fréquentables. Ils jouent du plaisir que nous avons à lire d’abominables histoires, de notre appétit pour des énigmes qui le plus souvent baignent dans le sang. Nous ne sommes pas très raisonnables. Ce jeu dangereux peut parfois prendre des proportions inquiétantes. Leurs ouvrages peuvent nous donner des idées regrettables, favoriser un passage à l’acte aux conséquences funestes. Eux les premiers, qui pensent connaître toutes les ficelles du crime parfait, ne sont pas à l’abri de faire de leurs fictions une réalité. Prenez par exemple Jerry Grey, ce célèbre romancier, qui ne sait plus très bien aujourd’hui où il en est. À force d’inventer des meurtres plus ingénieux les uns que les autres, n’aurait-il pas fini par succomber à la tentation ? Dans cette institution où on le traite pour un alzheimer précoce, Jerry réalise que la trame de son existence comporte quelques inquiétants trous noirs. Est-ce dans ses moments de lucidité ou dans ses moments de démence qu’il est persuadé d’avoir commis des crimes ? Quand la police commence à soupçonner les histoires de Jerry d’être inspirées de faits réels, l’étau commence à se resserrer. Mais, comme à son habitude, la vérité se révèlera bien différente et bien plus effroyable que ce que tous ont pu imaginer !

C'est la première fois que je lisais un roman de Paul Cleave, et ce ne sera sûrement pas la dernière !

Ne fais confiance à personne est un livre qui m'a vraiment plu. C'est l'histoire de Jerry Grey, célèbre romancier qui se voit annoncer qu'il a la maladie d'Alzheimer. Passé le déni, l'acceptation prend le dessus. Mais voilà, lorsque des meurtres commis ressemblent étrangement aux crimes de ses romans, le doute va alors l'assaillir. Est-il l'auteur de ses meurtres ? Il ne se souvient de rien, mais il sait qu'il s'est déjà échappé de l'institution dans lequel il est. Et si c'était vraiment lui ?

Voilà les bases posées. La structure de ce roman est superbement construite, et les chapitres alternent passé et présent vraiment bien. On remonte le fil de la vie de Jerry depuis qu'il a appris qu'il avait Alzheimer. On pénètre dans sa tête avec ses pertes de mémoire, ses moments de doutes, ses certitudes. Bref, c'est une vraie immersion dans la maladie. Jerry est un personnage vraiment attachant car on se demande comme lui si il a vraiment commis ces crimes. D'autant plus que plein d'indices laissent penser que c'est bien lui qui a commis ses crimes.

Le style est vraiment très agréable à lire. Les chapitres sont courts et on tourne les pages sans s'en rendre compte. Et alors qu'on pensait tout avoir compris, patatra ! Grand chamboulement et revirement de situation pour une fin des plus surprenantes.

Bref, vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé et vraiment je vous conseille ce livre. Ne fais confiance à personne est vraiment un bon thriller ! Il est disponbile aux Editions Sonatine.





mercredi 8 novembre 2017

Là-haut les anges - Chris Roy

Synopsis : Anna Santos a 15 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle est « hyper-connectée ». Comme toutes les filles de son âge, elle possède un compte Facebook. Comme toutes les filles de son âge, elle rêve d’amour. Comme toutes les filles de son âge, elle n’a peur de rien. Elle sera la première victime.
Sara Lopez, « trente plus », comme elle se plaît à dire aux curieux, se démène depuis plusieurs semaines pour stopper la cadence infernale d’un terrible prédateur qui terrorise la capitale. Mais entre une mère castratrice et un collègue sex-friend un peu trop pressant, la jeune capitaine pourrait bien passer à côté de l’évidence…


J'ai déjà collaboré par le passé avec Les éditions Inspire (anciennement Editions Read My Book) et j'avais passé un agréable moment de lecture. Aussi, lorsqu'Audrey m'a proposé de lire Là-haut les anges de Chris Roy, j'ai accepté. D'autant plus que c'est un thriller, et donc complètement mon genre de prédilection. 

Dans Là-Haut les anges, on est rapidement amené dans le vif du sujet, avec la disparition de la jeune Anna Santos. Elle a été contacté via son compte Facebook, par un garçon. Bien sûr, elle ne se méfiera pas lorsqu'elle ira au rendez-vous qu'il lui a proposé. On ne reverra jamais Anna vivante. Anna va être la première d'une longue liste de jeunes filles assassinées. Un prédateur rôde et sévit sur la ville, et son terrain de chasse lui donne de nombreuses proies : il traque sur les réseaux sociaux. Autant dire qu'à l'heure où les jeunes sont tous hyper connectés, il a de quoi faire. 
C'est Sara Lopez et son équipe qui va enquêter. Elle va se démener comme une forcené pour tenter de trouver ce prédateur avant qu'il n'agisse encore. Mais le prédateur est malin, et il faudra à Sara à son équipe beaucoup de courage et de persévérance pour le coincer. Y arriveront-ils ? Combien de victimes encore ?

Je m'arrête là pour l'histoire. Personnellement j'ai beaucoup aimé Là-haut les anges, voire même adoré ! Vous me direz, qu'un tueur en série pédophile, on a déjà donné. Oui, je suis d'accord, mais ce livre a une saveur particulière. D'une part par le style de Chris Roy, un style fluide, agréable et vraiment addictif. Tout au long de l'histoire, Chris Roy nous emmène dans la tête du tueur, avec les passages du journal intime qu'il écrit. Cela permet de mieux se projeter dans l'enquête. 
D'autre part, les personnages principaux Sara et Stan sont vraiment très attachants. 

Et puis surtout, Chris Roy nous ballade à sa guise ! Rapidement un premier suspect est arrêté, et on pourrait croire que ça y est, l'enquête est bouclée, mais non ce serait trop facile. Et finalement alors qu'on est persuadé d'avoir enfin trouvé le tueur, elle nous balance un revirement de situation énorme ! Comment aurait-on pu deviner ??

Outre le fait que Là-Haut les anges est un excellent thriller bien maîtrisé, Chris Roy nous fait froid dans le dos, en mettant en avant, les failles des réseaux sociaux pour nos enfants. Le sujet qu'on connaît tous, mais qui fait flipper quand on lit ce genre de livre. Parce que oui on ne sait jamais qui est derrière l'écran. Et les jeunes filles de ce livre vont malheureusement l'apprendre à leur dépens. 

Dernière chose que j'ai apprécié : le duo de flic ! On n'a pas affaire à des êtres écorchés vifs, comme on en trouve souvent dans les thrillers. Sara et Stan ont eu des enfances "normales", bien sûr avec quelques failles, mais ça les rend réels et d'autant plus attachants. 

En conclusion, Là-Haut les anges est vraiment un très bon thriller et j'ai pris énormément de plaisir à sa lecture. Aussi, si vous aussi vous voulez tenter l'aventure, c'est par ici => Là-haut les anges


« Comme je me régale avec ces réseaux sociaux, comme il est facile de pénétrer la vie des gens ! Je pourrais y passer des heures, en devenant voyeur malgré moi. Quelle impudeur, toutes ces personnes qui s’affichent en toute impunité, sans contrainte, qui passent leurs journées à nous dire où ils se trouvent, avec qui, et si ça "lol" !
Seulement, je suis là, moi, et je fais mon petit marché tranquillement, je jauge, j’étudie, je dissèque, je décortique, je mange et me délecte, et puis pour finir : j’en choisis une, je la punis… ou plutôt non, je la délivre…
Hacker de cœurs d’adolescentes, je me vois comme ça. »


Un peu de blabla

Comme vous avez pu le constater, le blog tourne un peu au ralenti en ce moment. Et je trouvais normal de vous en expliquer les raisons.

Il y a un an maintenant, mon mari et moi avons ouvert un bar restaurant. Autant vous dire que c'est un projet qui nous tient à coeur mais qui demande également énormement de temps, d'énergie et d'investissement. Pendant plusieurs mois, j'ai cumulé mon emploi la semaine avec les week-ends au restaurant. Jusqu'au mois d'août c'était possible, mais je dois dire que physiquement et moralement ça devenait compliqué. Aussi, à mon retour de congés, j'ai démissionné de mon emploi pour travailler à plein temps au restaurant. Une décision pleine de risques et de doutes, mais parfois il faut se jeter à l'eau sans trop se poser des questions.

C'est un choix qu'aujourd'hui je ne regrette absolument pas. Parce que déjà j'ai plus de temps pour mes enfants. Même si je ne les vois pratiquement pas du week-end, je passe beaucoup de temps avec eux la semaine, car nous sommes fermés le mercredi. Ensuite, c'est autre chose de travailler pour soi, la motivation n'est pas du tout la même, il faut bien l'avouer. 

Par contre, passer d'un poste de secrétaire à un poste de barmaid/serveuse, ce n'est pas si simple. En effet, déjà physiquement c'est beaucoup plus fatiguant. Alors autant vous dire, que le soir, l'insomniaque que j'étais, ne se couche jamais après 22h30 tellement elle est naze. Alors forcément, mon temps de lecture s'en est trouvé considérablement réduit. J'arrive toujours à lire un peu tous les jours, mais du coup, au lieu des 200 pages quotidiennes d'avant, j'en suis plutôt à une petite vingtaine. 
Et du coup, si je lis moins, je chronique moins CQFD.

J'essaie de publier une chronique par semaine, mais je ne me mets pas la pression. Car en aucun cas ce n'est une contrainte. A partir du moment où je peux continuer à trouver du temps pour lire, même un petit peu, ça me convient. Après bien évidemment, je comprendrai parfaitement que le blog n'ait plus aucun intérêt pour vous. Mais je pense qu'après un temps d'adaptation, mon rythme de lecture reprendra. Car pour l'instant je suis très fatiguée, mais physiquement mon corps va s'adapter à ce changement et forcément j'aurai plus d'endurance. 

En tout cas, une chose est certaine, c'est un sacré virage dans ma vie, et je dois dire que pour une fois depuis très longtemps, je m'y retrouve complètement. J'aime ce que je fais, le contact avec les clients me plaît et je crois que ça leur plaît aussi, puisque depuis quelques temps, nous travaillons de plus en plus. Bien sûr, parfois j'aimerai avoir plus de temps pour ma famille et mes amis. Mais on ne peut pas tout avoir. Et je suis sûre que tout ce temps et cette énergie seront payants. Après tout on dit bien qu'on récolte ce que l'on sème ^^

En tout cas, je suis contente, car ce n'est pas donné à tout le monde de prendre un nouveau virage professionnel à 40 ans. Et ce qui nous arrive aujourd'hui, est enrichissant et motivant.



jeudi 2 novembre 2017

Sacrifiées - Jérôme Dumont

Synopsis : Ex-enquêtrice aux crimes majeurs de Boston, Lizzie Petrell, quelque peu désabusée, décide de poursuivre sa carrière de flic à Bar Harbor, sa ville natale dans l’état du Maine. Elle espère ainsi faire la paix avec ses vieux démons et retrouver un semblant de sérénité. Mais ce jour d’automne où elle découvre, en faisant son jogging, le cadavre atrocement mutilé d’une jeune femme, toutes ses bonnes résolutions volent en éclats. Le mode opératoire utilisé par le tueur ressemble étrangement à un meurtre commis dix années auparavant dans le New Jersey. Une troublante similitude, la marque d’un tueur en série.
Assistée d’un profiler aux méthodes peu orthodoxes, Lizzie Petrell s’engage dans une course contre la montre, une enquête sans temps mort dans laquelle les évidences recèlent peut-être autant de fausses pistes…

 Vous le savez si vous me suivez depuis un moment, Jérôme Dumont est un auteur que j'apprécie énormément. Alors quand il s'agit de répondre présente pour lire son dernier roman, c'est toujours un grand plaisir. 
Malheureusement, ayant changé de vie professionnelle récemment, j'ai beaucoup de mal à retrouver un rythme de lecture correct. Aussi n'ai-je pas pu sortir ma chronique de Sacrifiées plus tôt et j'en suis la première désolée. D'autant plus que ce roman vaut vraiment le détour ! 

Dans Sacrifiées, nous retrouvons Lizzie Petrell , enquêtrice que nous avions croisé dans Just Married. Auparavant, Lizzie enquêtait à Boston, mais pour des raisons personnelles, elle a décidé de continuer sa carrière à Bar Harbor, sa ville natale. Petite ville tranquille, Bar Harbor va être bousculée par la découverte d'un cadavre. Bar Harbor est une petite ville où il ne se passe pas grand chose, alors ce cadavre va mettre la ville en émoi. Lizzie va devoir alors retrouver ses automatismes d'enquêtrice criminelle afin de résoudre cette enquête au plus vite, d'autant plus qu'un second cadavre est rapidement retrouvé. Afin de l'aider, elle va devoir coopérer avec un profiler venu tout droit de Boston. Ce profiler n'est autre qu'un ex de Lizzie. Jusqu'où cette enquête ira-t'elle ? Un tueur en série sévit-il à Bar Harbor. Autant de questions dont il faudra rapidement trouver les réponses.

Je m'arrête là pour l'histoire. Comme d'habitude, Jérôme Dumont nous livre une histoire rondement bien menée avec des personnages plus vrais que nature auxquels on s'attache rapidement. Le style est comme toujours super agréable à lire, les chapitres s'enchaînent bien, et tout est réuni pour nous faire avancer dans l'histoire sans nous en rendre compte.

J'aime beaucoup Lizzie Petrell. Cette femme, sous des apparences fortes, cache une fragilité très émouvante. J'ai aimé la suivre dans cette enquête. La présence de cet ex la met parfois mal à l'aise, mais elle le cache bien.

L'enquête en elle-même est finement menée. A aucun moment je n'ai soupconné le vrai tueur. Jérôme Dumont sème les indices et nous fait tourner en bourrique. Et c'est en çà que j'aime beaucoup ses romans policiers. Parce qu'on ne sait pas comment cela va se terminer.

La fin m'a énormément plu, et j'ose espérer pouvoir retrouver notre Lizzie dans un autre rôle, et dans une nouvelle enquête. (Jérôme si tu m'entends lol)

En conclusion, vous l'aurez compris, Sacrifiées est un roman que j'ai lu avec beaucoup de plaisir, tant pour ses personnages, que pour son enquête.

Sacrifiées est disponible par ici