lundi 27 novembre 2017

Danser encore - Julie de Lestrange

Synopsis : Alexandre, Marco et Sophie connaissent une amitié de trente ans et autant d'amour, de blessures, de déceptions et de joies. Désormais adultes, confrontés au poids du quotidien et des responsabilités, à l'existence et ses tourments, sonne l'heure de faire des choix.
Mais qu'advient-il dès lors qu'il n'y a plus de guide?
Que reste-t-il des certitudes lorsque le sort frappe au hasard?
Juste un vertige, profond et déroutant, des liens indéfectibles, et parfois comme la nécessité de respirer, le besoin de danser et celui de s'aimer.
Découvrez la bande de copains drôles et attachants qui a fait le succès de Hier encore, c'était l'été, et plongez dans une magnifique histoire d'amour, un hymne à l'entraide, qui fait la part belle à la vie et à notre humanité. 




Dès que j'ai vu passer sur les réseaux sociaux la couverture et le titre de ce roman, j'ai eu envie de le lire. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que Danser encore est pour moi le titre d'une chanson de Calogero que j'adore plus que tout. Je trouve la couverture sublime, et le résumé a fini de me convaincre. Je n'avais qu'une seule crainte : être un peu perdue dans la mesure où je n'avais pas lu Hier encore, c'était l'été. 

Pour débuter ma chronique, je n'ai pas envie de vous raconter l'histoire, parce que Danser encore a une saveur particulière, il ne se raconte pas, il se vit. Danser encore, c'est un livre sur la vie, l'amour, l'amitié, la mort, la famille et tellement d'autres choses. Danser encore, c'est l'histoire d'une bande de copains qui a grandi, évolué, mais qui a su rester proche. Mais voilà, un accident et tout bascule. On se rend compte que la vie ne tient qu'à un fil, que peut être, demain tout peut s'arrêter. C'est alors une prise de conscience pour chacun, prise de conscience plus ou moins simple.

Pour moi, Danser encore a vraiment été un énorme coup de coeur, tant il dégage d'émotions. Je me suis reconnue dans plusieurs des personnages. Dans Sophie tout d'abord, maman d'un petit garçon atteint d'un asthme sévère, et qui réalise qu'elle peut perdre son fils à tout moment, et surtout qu'elle est impuissante face à cette maladie. Je me suis sentie proche de Marco qui a dû faire face à une terrible épreuve, et qui va à sa façon réapprendre à vivre, un peu comme une renaissance. Alexandre m'a également touché avec son attachement au chalet familial. Bref, autant de personnages tous aussi touchants les uns que les autres.

Danser encore est une véritable ode à la vie, à l'amour, à l'amitié, à la famille. L'écriture de Julie de Lestrange est fluide et agréable : c'est vraiment très bien écrit. Je n'avais pas envie de terminer ce roman tellement j'y étais bien, un peu comme dans un cocon. Je ne peux donc que vous conseiller de vous plonger dans Danser encore. Pour ma part, je vais m'empresser de me procurer Hier encore, c'était l'été.

Danser encore est disponible aux Editions Mazarine.  Et pour ceux qui ne connaissent pas la chanson de Calogero, c'est cadeau :-)


1 commentaire:

  1. J'ai hier encore c'était l'été dans ma pile à lire, et j'ai assez hâte de la sortir. J'espère que j'apprécierais autant que toi tu as pu aimer celui-ci.

    RépondreSupprimer