mardi 14 novembre 2017

Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

Synopsis :
LOUISE
Mère célibataire, elle est coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar… sans savoir qu’il est son nouveau patron.

DAVID
Psychiatre renommé et dévoué à sa femme, il regrette ce baiser mais ne peut s’empêcher de tomber amoureux de son assistante.

ADÈLE
L’épouse de David semble n’avoir aucun défaut. Si ce n’est de vouloir à tout prix devenir l’amie de Louise… Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au coeur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles.

David est-il l’homme qu’il prétend être ?
Adèle, aussi vulnérable qu’elle y paraît ?
Et par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?


Cela faisait un moment que je voulais lire ce livre parce que toutes les critiques que je voyais passer parlaient d'une fin de ouf ! C'est donc chose faîte.

Louise, jeune maman célibataire, rencontre un homme un soir dans un bar. Ils discutent, rigolent et s'embrassent. Louise espère secrètement revoir cet homme. Ses voeux sont exaucés, mais pas comme elle l'espérait, en effet "l'homme du bar" est en fait son nouveau patron. Louise décide alors de faire comme si rien ne s'était passé, surtout après avoir découvert que cet homme, David, était marié, qui plus est à une femme magnifique, Adèle. Un matin, au détour d'une rue, Louise et Adèle se rencontrent accidentellement.Louise préfère ne pas dire qu'elle travaille avec son mari. Entre les deux femmes, va alors naître une incroyable complicité. Louise va alors s'enfoncer dans le mensonge. Mais qui est vraiment Adèle ? Et David ?

Mon amie Adèle est tout simplement un putain de bon livre ! Qu'est ce que j'ai aimé ! Sarah Pinborough nous livre là un thriller psychologique des plus réussis. Rien n'est laissé au hasard. Les personnages sont habilement travaillés, et il est difficile de ne pas s'attacher à eux. Même si au départ j'ai eu du mal avec Louise, je dois dire que j'ai fini par m'attacher à elle. Quant à Adèle, tout comme voulu par l'auteure, je ne savais pas vraiment si elle était sincère ou pas. Et alors David me direz-vous ? C'était le flou total. Etait-il sincère ? Etait-il violent ? Vraiment le doute était semé dans mon esprit.

La construction du livre m'a beaucoup plu, en effet, l'alternance des chapitres entre Adèle et Louise permet d'avoir une vision plus large des personnages et de l'intrigue. L'alternance également entre passé et présent sème encore plus le doute.

C'est au coeur de ce trio amoureux que l'intrigue prend forme. Malgré son amitié naissante avec Adèle, Louise ne pourra pas résister au charme de David et succombera. Entre eux une liaison "clandestine" démarre. Dès lors Louise ne pourra plus se passer ni de l'un, ni de l'autre, tout en ayant de plus en plus de doutes sur leur couple. Mon amie Adèle c'est une histoire de manipulation, mais impossible de savoir qui tire les ficelles. 

Bref, une excellente intrigue maîtrisée d'une main de maître. Plus on tourne les pages, et plus l'ambiance devient étouffante et on se demande comment tout cela va bien pouvoir se terminer. Et bien évidemment, cette fin de folie dont tout le monde parlait a été à la hauteur. Quand j'ai cru tout comprendre, savoir où enfin l'auteure voulait nous emmener, patatras ! Jamais je n'aurai imaginé une fin pareille !

En conclusion Mon amie Adèle est un excellent roman qui a, pour moi, tenu toutes ses promesses. Et je ne peux que vous le conseiller.

Mon amie Adèle est disponible aux éditions Préludes.



vendredi 10 novembre 2017

Ne fais confiance à personne - Paul Cleave

Synopsis : Les auteurs de thrillers ne sont pas des personnes très fréquentables. Ils jouent du plaisir que nous avons à lire d’abominables histoires, de notre appétit pour des énigmes qui le plus souvent baignent dans le sang. Nous ne sommes pas très raisonnables. Ce jeu dangereux peut parfois prendre des proportions inquiétantes. Leurs ouvrages peuvent nous donner des idées regrettables, favoriser un passage à l’acte aux conséquences funestes. Eux les premiers, qui pensent connaître toutes les ficelles du crime parfait, ne sont pas à l’abri de faire de leurs fictions une réalité. Prenez par exemple Jerry Grey, ce célèbre romancier, qui ne sait plus très bien aujourd’hui où il en est. À force d’inventer des meurtres plus ingénieux les uns que les autres, n’aurait-il pas fini par succomber à la tentation ? Dans cette institution où on le traite pour un alzheimer précoce, Jerry réalise que la trame de son existence comporte quelques inquiétants trous noirs. Est-ce dans ses moments de lucidité ou dans ses moments de démence qu’il est persuadé d’avoir commis des crimes ? Quand la police commence à soupçonner les histoires de Jerry d’être inspirées de faits réels, l’étau commence à se resserrer. Mais, comme à son habitude, la vérité se révèlera bien différente et bien plus effroyable que ce que tous ont pu imaginer !

C'est la première fois que je lisais un roman de Paul Cleave, et ce ne sera sûrement pas la dernière !

Ne fais confiance à personne est un livre qui m'a vraiment plu. C'est l'histoire de Jerry Grey, célèbre romancier qui se voit annoncer qu'il a la maladie d'Alzheimer. Passé le déni, l'acceptation prend le dessus. Mais voilà, lorsque des meurtres commis ressemblent étrangement aux crimes de ses romans, le doute va alors l'assaillir. Est-il l'auteur de ses meurtres ? Il ne se souvient de rien, mais il sait qu'il s'est déjà échappé de l'institution dans lequel il est. Et si c'était vraiment lui ?

Voilà les bases posées. La structure de ce roman est superbement construite, et les chapitres alternent passé et présent vraiment bien. On remonte le fil de la vie de Jerry depuis qu'il a appris qu'il avait Alzheimer. On pénètre dans sa tête avec ses pertes de mémoire, ses moments de doutes, ses certitudes. Bref, c'est une vraie immersion dans la maladie. Jerry est un personnage vraiment attachant car on se demande comme lui si il a vraiment commis ces crimes. D'autant plus que plein d'indices laissent penser que c'est bien lui qui a commis ses crimes.

Le style est vraiment très agréable à lire. Les chapitres sont courts et on tourne les pages sans s'en rendre compte. Et alors qu'on pensait tout avoir compris, patatra ! Grand chamboulement et revirement de situation pour une fin des plus surprenantes.

Bref, vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé et vraiment je vous conseille ce livre. Ne fais confiance à personne est vraiment un bon thriller ! Il est disponbile aux Editions Sonatine.





mercredi 8 novembre 2017

Là-haut les anges - Chris Roy

Synopsis : Anna Santos a 15 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle est « hyper-connectée ». Comme toutes les filles de son âge, elle possède un compte Facebook. Comme toutes les filles de son âge, elle rêve d’amour. Comme toutes les filles de son âge, elle n’a peur de rien. Elle sera la première victime.
Sara Lopez, « trente plus », comme elle se plaît à dire aux curieux, se démène depuis plusieurs semaines pour stopper la cadence infernale d’un terrible prédateur qui terrorise la capitale. Mais entre une mère castratrice et un collègue sex-friend un peu trop pressant, la jeune capitaine pourrait bien passer à côté de l’évidence…


J'ai déjà collaboré par le passé avec Les éditions Inspire (anciennement Editions Read My Book) et j'avais passé un agréable moment de lecture. Aussi, lorsqu'Audrey m'a proposé de lire Là-haut les anges de Chris Roy, j'ai accepté. D'autant plus que c'est un thriller, et donc complètement mon genre de prédilection. 

Dans Là-Haut les anges, on est rapidement amené dans le vif du sujet, avec la disparition de la jeune Anna Santos. Elle a été contacté via son compte Facebook, par un garçon. Bien sûr, elle ne se méfiera pas lorsqu'elle ira au rendez-vous qu'il lui a proposé. On ne reverra jamais Anna vivante. Anna va être la première d'une longue liste de jeunes filles assassinées. Un prédateur rôde et sévit sur la ville, et son terrain de chasse lui donne de nombreuses proies : il traque sur les réseaux sociaux. Autant dire qu'à l'heure où les jeunes sont tous hyper connectés, il a de quoi faire. 
C'est Sara Lopez et son équipe qui va enquêter. Elle va se démener comme une forcené pour tenter de trouver ce prédateur avant qu'il n'agisse encore. Mais le prédateur est malin, et il faudra à Sara à son équipe beaucoup de courage et de persévérance pour le coincer. Y arriveront-ils ? Combien de victimes encore ?

Je m'arrête là pour l'histoire. Personnellement j'ai beaucoup aimé Là-haut les anges, voire même adoré ! Vous me direz, qu'un tueur en série pédophile, on a déjà donné. Oui, je suis d'accord, mais ce livre a une saveur particulière. D'une part par le style de Chris Roy, un style fluide, agréable et vraiment addictif. Tout au long de l'histoire, Chris Roy nous emmène dans la tête du tueur, avec les passages du journal intime qu'il écrit. Cela permet de mieux se projeter dans l'enquête. 
D'autre part, les personnages principaux Sara et Stan sont vraiment très attachants. 

Et puis surtout, Chris Roy nous ballade à sa guise ! Rapidement un premier suspect est arrêté, et on pourrait croire que ça y est, l'enquête est bouclée, mais non ce serait trop facile. Et finalement alors qu'on est persuadé d'avoir enfin trouvé le tueur, elle nous balance un revirement de situation énorme ! Comment aurait-on pu deviner ??

Outre le fait que Là-Haut les anges est un excellent thriller bien maîtrisé, Chris Roy nous fait froid dans le dos, en mettant en avant, les failles des réseaux sociaux pour nos enfants. Le sujet qu'on connaît tous, mais qui fait flipper quand on lit ce genre de livre. Parce que oui on ne sait jamais qui est derrière l'écran. Et les jeunes filles de ce livre vont malheureusement l'apprendre à leur dépens. 

Dernière chose que j'ai apprécié : le duo de flic ! On n'a pas affaire à des êtres écorchés vifs, comme on en trouve souvent dans les thrillers. Sara et Stan ont eu des enfances "normales", bien sûr avec quelques failles, mais ça les rend réels et d'autant plus attachants. 

En conclusion, Là-Haut les anges est vraiment un très bon thriller et j'ai pris énormément de plaisir à sa lecture. Aussi, si vous aussi vous voulez tenter l'aventure, c'est par ici => Là-haut les anges


« Comme je me régale avec ces réseaux sociaux, comme il est facile de pénétrer la vie des gens ! Je pourrais y passer des heures, en devenant voyeur malgré moi. Quelle impudeur, toutes ces personnes qui s’affichent en toute impunité, sans contrainte, qui passent leurs journées à nous dire où ils se trouvent, avec qui, et si ça "lol" !
Seulement, je suis là, moi, et je fais mon petit marché tranquillement, je jauge, j’étudie, je dissèque, je décortique, je mange et me délecte, et puis pour finir : j’en choisis une, je la punis… ou plutôt non, je la délivre…
Hacker de cœurs d’adolescentes, je me vois comme ça. »


Un peu de blabla

Comme vous avez pu le constater, le blog tourne un peu au ralenti en ce moment. Et je trouvais normal de vous en expliquer les raisons.

Il y a un an maintenant, mon mari et moi avons ouvert un bar restaurant. Autant vous dire que c'est un projet qui nous tient à coeur mais qui demande également énormement de temps, d'énergie et d'investissement. Pendant plusieurs mois, j'ai cumulé mon emploi la semaine avec les week-ends au restaurant. Jusqu'au mois d'août c'était possible, mais je dois dire que physiquement et moralement ça devenait compliqué. Aussi, à mon retour de congés, j'ai démissionné de mon emploi pour travailler à plein temps au restaurant. Une décision pleine de risques et de doutes, mais parfois il faut se jeter à l'eau sans trop se poser des questions.

C'est un choix qu'aujourd'hui je ne regrette absolument pas. Parce que déjà j'ai plus de temps pour mes enfants. Même si je ne les vois pratiquement pas du week-end, je passe beaucoup de temps avec eux la semaine, car nous sommes fermés le mercredi. Ensuite, c'est autre chose de travailler pour soi, la motivation n'est pas du tout la même, il faut bien l'avouer. 

Par contre, passer d'un poste de secrétaire à un poste de barmaid/serveuse, ce n'est pas si simple. En effet, déjà physiquement c'est beaucoup plus fatiguant. Alors autant vous dire, que le soir, l'insomniaque que j'étais, ne se couche jamais après 22h30 tellement elle est naze. Alors forcément, mon temps de lecture s'en est trouvé considérablement réduit. J'arrive toujours à lire un peu tous les jours, mais du coup, au lieu des 200 pages quotidiennes d'avant, j'en suis plutôt à une petite vingtaine. 
Et du coup, si je lis moins, je chronique moins CQFD.

J'essaie de publier une chronique par semaine, mais je ne me mets pas la pression. Car en aucun cas ce n'est une contrainte. A partir du moment où je peux continuer à trouver du temps pour lire, même un petit peu, ça me convient. Après bien évidemment, je comprendrai parfaitement que le blog n'ait plus aucun intérêt pour vous. Mais je pense qu'après un temps d'adaptation, mon rythme de lecture reprendra. Car pour l'instant je suis très fatiguée, mais physiquement mon corps va s'adapter à ce changement et forcément j'aurai plus d'endurance. 

En tout cas, une chose est certaine, c'est un sacré virage dans ma vie, et je dois dire que pour une fois depuis très longtemps, je m'y retrouve complètement. J'aime ce que je fais, le contact avec les clients me plaît et je crois que ça leur plaît aussi, puisque depuis quelques temps, nous travaillons de plus en plus. Bien sûr, parfois j'aimerai avoir plus de temps pour ma famille et mes amis. Mais on ne peut pas tout avoir. Et je suis sûre que tout ce temps et cette énergie seront payants. Après tout on dit bien qu'on récolte ce que l'on sème ^^

En tout cas, je suis contente, car ce n'est pas donné à tout le monde de prendre un nouveau virage professionnel à 40 ans. Et ce qui nous arrive aujourd'hui, est enrichissant et motivant.



jeudi 2 novembre 2017

Sacrifiées - Jérôme Dumont

Synopsis : Ex-enquêtrice aux crimes majeurs de Boston, Lizzie Petrell, quelque peu désabusée, décide de poursuivre sa carrière de flic à Bar Harbor, sa ville natale dans l’état du Maine. Elle espère ainsi faire la paix avec ses vieux démons et retrouver un semblant de sérénité. Mais ce jour d’automne où elle découvre, en faisant son jogging, le cadavre atrocement mutilé d’une jeune femme, toutes ses bonnes résolutions volent en éclats. Le mode opératoire utilisé par le tueur ressemble étrangement à un meurtre commis dix années auparavant dans le New Jersey. Une troublante similitude, la marque d’un tueur en série.
Assistée d’un profiler aux méthodes peu orthodoxes, Lizzie Petrell s’engage dans une course contre la montre, une enquête sans temps mort dans laquelle les évidences recèlent peut-être autant de fausses pistes…

 Vous le savez si vous me suivez depuis un moment, Jérôme Dumont est un auteur que j'apprécie énormément. Alors quand il s'agit de répondre présente pour lire son dernier roman, c'est toujours un grand plaisir. 
Malheureusement, ayant changé de vie professionnelle récemment, j'ai beaucoup de mal à retrouver un rythme de lecture correct. Aussi n'ai-je pas pu sortir ma chronique de Sacrifiées plus tôt et j'en suis la première désolée. D'autant plus que ce roman vaut vraiment le détour ! 

Dans Sacrifiées, nous retrouvons Lizzie Petrell , enquêtrice que nous avions croisé dans Just Married. Auparavant, Lizzie enquêtait à Boston, mais pour des raisons personnelles, elle a décidé de continuer sa carrière à Bar Harbor, sa ville natale. Petite ville tranquille, Bar Harbor va être bousculée par la découverte d'un cadavre. Bar Harbor est une petite ville où il ne se passe pas grand chose, alors ce cadavre va mettre la ville en émoi. Lizzie va devoir alors retrouver ses automatismes d'enquêtrice criminelle afin de résoudre cette enquête au plus vite, d'autant plus qu'un second cadavre est rapidement retrouvé. Afin de l'aider, elle va devoir coopérer avec un profiler venu tout droit de Boston. Ce profiler n'est autre qu'un ex de Lizzie. Jusqu'où cette enquête ira-t'elle ? Un tueur en série sévit-il à Bar Harbor. Autant de questions dont il faudra rapidement trouver les réponses.

Je m'arrête là pour l'histoire. Comme d'habitude, Jérôme Dumont nous livre une histoire rondement bien menée avec des personnages plus vrais que nature auxquels on s'attache rapidement. Le style est comme toujours super agréable à lire, les chapitres s'enchaînent bien, et tout est réuni pour nous faire avancer dans l'histoire sans nous en rendre compte.

J'aime beaucoup Lizzie Petrell. Cette femme, sous des apparences fortes, cache une fragilité très émouvante. J'ai aimé la suivre dans cette enquête. La présence de cet ex la met parfois mal à l'aise, mais elle le cache bien.

L'enquête en elle-même est finement menée. A aucun moment je n'ai soupconné le vrai tueur. Jérôme Dumont sème les indices et nous fait tourner en bourrique. Et c'est en çà que j'aime beaucoup ses romans policiers. Parce qu'on ne sait pas comment cela va se terminer.

La fin m'a énormément plu, et j'ose espérer pouvoir retrouver notre Lizzie dans un autre rôle, et dans une nouvelle enquête. (Jérôme si tu m'entends lol)

En conclusion, vous l'aurez compris, Sacrifiées est un roman que j'ai lu avec beaucoup de plaisir, tant pour ses personnages, que pour son enquête.

Sacrifiées est disponible par ici




vendredi 20 octobre 2017

Looking for Janis - Lucie Baratte

Synopsis : Lucie Baratte a toujours rêvé de rencontrer Janis Joplin. Seulement voilà : l’une est née en 1981 et l’autre est morte en 1970. Comment vivre sa vie de fan lorsque son idole n’existe plus ? Où ont donc filé l’énergie et la force que nous insufflaient les héros placardés dans notre chambre d’ado ? À l’aube de la trentaine et de la crise existentielle en pièce jointe à cette nouvelle décennie, Lucie Baratte décolle pour les États-Unis. À défaut d’avoir pu applaudir Janis en live, elle décide de marcher dans ses pas afin de convoquer l’esprit de la chanteuse, sentir sa présence et entendre résonner sa voix. D’Austin à Los Angeles, de Las Vegas à San Francisco, de la rencontre magique avec Sam Andrew (le guitariste de Janis) à d’autres moins agréables (les moustiques du Texas), le voyage devient un pèlerinage où le Southern Comfort et la Chevrolet remplacent l’eau bénite et les sandales. Aux frontières du livre de rock, du carnet de bord et du reportage photo, Looking for Janis est l’une des plus singulières, vibrantes et mystiques flamme d’amour jamais déclarée par une fan à son idole.

 Lorsque Lucie Baratte m'a contacté pour recevoir Looking for Janis, je dois dire que j'ai hésité avant de répondre positivement, ne connaissant pas du tout Janis Joplin. Mais la passion qui transpirait dans les lignes écrites par mail m'a convaincue. 

Lucie Baratte est une grande fan de Janis Joplin, mais quand je dis une grande fan, le mot est faible. Alors n'ayant jamais pu rencontrer son idole, elle décide de s'envoler vers les Etats-Unis pour marcher dans les traces de son idole. Et quoi de mieux que la maison d'enfance de l'artiste pour commencer le périple. C'est donc au volant de sa Chevrolet que notre fan va parcourir les Etats-Unis pour découvrir et s'imprégner de l'univers dans lequel a évolué Janis.

A travers ce road-trip américain j'ai ainsi fait connaissance avec Janis Joplin. Plus je tournais les pages, et plus j'en apprenais sur cette artiste. Et je dois dire qu'après avoir refermé le livre, je suis allée sur Youtube pour découvrir les chansons de Janis.

C'est un magnifique livre que nous propose Lucie, agrémenté de magnifiques photos prises lors de son périple. L'écriture est fluide et très agréable à lire. A travers ses mots et ses photos, on arrive bien à s'imaginer toutes les émotions que ressent l'auteur. L'émotion est au rendez-vous. 

Looking for Janis est un bel hommage d'une fan à son idole de toujours. Un hommage vibrant et touchant. Qui n'a pas rêvé de marcher sur les traces de son idole à défaut de pouvoir le rencontrer ? Et Lucie Baratte s'est donnée les moyens de le faire. Ce livre nous laisse un bien beau message : on peut réaliser ses rêves si on le veut vraiment. 

Plus qu'un livre, Looking for Janis est un magnifique recueil de photos, de références musicales.

Looking for Janis est disponible par ici



jeudi 19 octobre 2017

365 inspirations d'amour de Céline Lassalle

Synopsis : "Une vie sans amour est une vie sans valeur. Rien ne vaut d'aimer, c'est la VIE !"
Telle est la raison essentielle qui a conduit Céline Lassalle à délivrer ces 365 inspirations d'amour. Un recueil des plus universels, pour toucher et régénérer tous les coeurs ! Tous les styles sont réunis : profondeur, humour, poésie, innocence, force...
Autant de portes pour s'ouvrir à l'amour, sans limite !

Lorsque Les Editions Terre de Lumière m'ont proposé ce service presse, j'ai d'abord été surprise car je ne connaissais pas du tout cette maison d'édition. Mais j'ai tout de même accepté, car un livre sur l'amour ça ne pouvait pas être mauvais du tout.

365 inspirations d'amour, c'est un recueil de citations sur l'amour. Tout genre de citations sur tout genre d'amour : passionnel, fraternel, spirituel.

Il est donc assez difficile de le chroniquer dans la mesure, où ce livre ne raconte pas une histoire. 365 inspirations d'amour est par contre un très bel objet "livre". Il est petit, et tient aisément dans un sac à main où dans la poche. Les pages sont colorées et très joliment illustrées. Je ne l'ai pas lu d'une traîte, préférant ainsi lire quelques citations par jour. Certaines citations sont vraiment belles, d'autres sont plus spirituelles et de ce fait me parlent un peu moins.

Je dirai que 365 inspirations d'amour est un livre qui peut s'offrir. On peut l'offrir à tous ceux qu'on aime sans exceptions: son ou sa chéri(e), son frère, sa soeur, son père, sa mère, son ami(e), bref, l'amour touche tout le monde alors c'est un beau cadeau à faire.

Voilà, je vous laisse avec quelques citations que j'ai relevé au cours de ma lecture.

365 inspirations d'amour est disponible aux Editions Terre de Lumière.

"Aimer la vie, ce n'est pas en profiter, 
Aimer la vie, c'est l'embrasser"

"Il vaut mieux prouver par tes actes la valeur et la solidité de ton amour envers un être, plutôt que de lui lancer des Je t'aime à paillettes au milieu des sables mouvants"

"L'amour ne porte pas de masque, n'a besoin d'aucun souffleur et ne joue jamais la comédie."

 

vendredi 13 octobre 2017

Dossier Klaus - Corinne Brisset Dupuis

Synopsis : Un serial killer commet des crimes ignobles sur des femmes...Lorsque Samuel rejoint ses collègues de la police judiciaire dans une ruelle sombre de Lille, un haut-le-coeur le saisit immédiatement. Sur le sol gît le cadavre d'une femme amputée de ses bras. Le jeune officier, un bleu aux yeux de ses coéquipiers Jeanne et Martin, n'est pas habitué à l'horreur. Et pourtant ? Quelques jours plus tard, un nouveau corps de femme est découvert. Cette fois, le visage a été brûlé. Un élément permet de relier les deux crimes avec certitude : une poupée, retrouvée près de chaque cadavre et portant les sévices infligés aux victimes. Tandis que Martin gère l'affaire avec son flegme habituel, Jeanne s'enferme dans son arrogance. Samuel, quant à lui, veut prouver à tous qu'il est capable de gagner face à un assassin qui semble jouer avec la police. Bientôt, une peur s'installe dans l'esprit de tous. Celle de recevoir à nouveau ce message terrible : "On en a trouvé une autre.

Dossier Klaus est le premier roman édité de cette jeune auteure. Aussi, lorsqu'elle m'a contacté pour le lire, je n'ai pas hésité une seule seconde. D'autant plus qu'on parlait de polar, mon genre de prédilection.  

Dossier Klaus commence sur les chapeaux roues. Dès les premières pages, nous sommes face à un cadavre, l'horreur dans une ruelle de Lille : une jeune femme est retrouvée les bras arrachés. Samuel, jeune lieutenant et ses collègues Martin et Jeanne vont devoir enquêter sur une sombre affaire. Alors qu'ils commencent à peine, un deuxième cadavre est retrouvé, cette fois une femme à qui on a brûlé le visage. Difficile de savoir si ils ont affaire à un tueur en série, mais en tout cas, un point commun relie ces crimes : une poupée retrouvée sur chaque scène de crime et qui porte les mêmes sévices que la victime. Le temps est compté, et il va falloir faire vite. 

Bien voilà l'histoire posée. Dossier Klaus est un livre que j'ai lu très vite. Bien évidemment de par son nombre de pages, puisque c'est un livre court, mais surtout par le style de l'auteur qui est très dynamique et très addictif. Dès les premières lignes, on est mis dans le bain, et l'histoire commence. Nul fioriture, nul détails superflus, Corinne Brisset Dupuis tranche dans le vif et nous mène en bâteau. On va piétiner avec les personnages. Ces personnages qui sont habilement bien travaillés. J'ai beaucoup aimé Samuel, ce jeune homme qui doit marcher dans les traces de son père, et faire ses preuves pour ne plus être considéré comme "fils de". 

Pour un premier polar, je suis admirative, parce que Dossier Klaus, est court mais efficace ! Et l'intrigue fonctionne à merveille. Je ne me suis pas doutée un seul instant de l'issue. J'avais bien une idée, mais j'ai plongé les deux pieds dedans, et je me suis faite avoir comme une bleue. 

Dossier Klaus est un polar incisif et qui fonctionne ! Alors si vous aimez les polars je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans ce roman et de vous ballader dans les rues de Lille. Pour ma part, je relirai avec grand plaisir les prochains livres de cette auteure.

Dossier Klaus est disponible aux éditions Ravet-Anceau


A nos vies (presques) parfaites - Liz Fenton & Lisa Steinke



Alors que je n'ai pas encore eu le temps de lire le livre que Marion avait choisi pour moi, il est l'heure de  vous présenter le livre que j'ai choisi pour elle. 

Marion a une PAL monstrueuse, alors autant vous dire que c'est pas toujours facile de choisir un livre. Mais au détour d'une conversation sur l'amitié avec Madame Pocket de Twitter, elle m'a conseillé d'offrir ce livre à ma meilleure amie. Après avoir été lire le résumé, je me suis dis qu'en effet c'était un livre qui pourrait lui plaire. Je ne l'ai pas lu, et aussi je ne sais pas ce que cache cette jolie couverture. Mais je suis persuadée que c'est un bon livre. 

Mais çà, seule Marion pourra nous le dire. Aussi, Marion, je t'en souhaite une bonne et belle lecture, en espérant que tu passe un très agréable moment. 

Résumé Casey et Rachel, à l'approche de la quarantaine, sont les meilleures amies depuis toujours. Pourtant, elles ne pourraient pas avoir des vies plus différentes. Alors que Casey est au sommet de sa carrière professionnelle d'animatrice TV, et mène une vie à 100 à l'heure, ne rentrant chez elle que tard le soir pour retrouver un appartement vide, Rachel a plutôt la tête dans les couches culottes et les factures, et se demande parfois si l'homme affalé dans le canapé est bien le prince charmant qu'elle a épousé il y a 20 ans... Le soir de la réunion d'anciens élèves de leur lycée, chacune envie amèrement la vie de l'autre, et les deux copines finissent par se disputer violemment. Pour apaiser les tensions, le barman de la soirée leur offre un verre, et leur propose de trinquer : " À ta vie parfaite ! " Et le lendemain matin elles se réveillent... dans le corps l'une de l'autre ! Il va leur falloir apprendre à gérer ce coup du sort mystérieux, et à surnager dans une vie étrangère dont elles rêvaient secrètement mais qui ne va cesser de les surprendre. Confrontées à leurs angoisses et leurs regrets les plus profonds, elles vont chacune découvrir que la vie de leur copine n'est pas forcément aussi rose qu'elles l'imaginaient : Rachel s'aperçoit que la brillante carrière à laquelle elle a dû renoncer lorsqu'elle est tombée enceinte demande beaucoup de sacrifices et suscite la jalousie. Et Casey découvre qu'il existe une vie en dehors des projecteurs, et qu'elle a déjà perdu beaucoup de temps...Des héroïnes attachantes qui font face aux doutes et aux difficultés de la vie, dans un roman léger et touchant.Une belle leçon d'amitié qui illustre avec tendresse et humour l'adage bien connu selon lequel " l'herbe est toujours plus verte chez le voisin ".


jeudi 12 octobre 2017

Aurélien, sa dinde et moi - Claire Bianchi

Synopsis : Que faire lorsque vous êtes avocate spécialisée en divorces, ne croyez pas au mariage et que votre meilleur ami (mais pas que) vous annonce sa merveilleuse union avec une inconnue, parfaite sous tous rapports ? Olivia Coste, a la réponse évidente : l'en dissuader à tout prix ! Prête à tout pour sauver Aurélien de ce qui ne peut-être qu'un échec annoncé, Olivia va se lancer dans une désopilante croisade, de Hong Kong à Tokyo, avec pour seules armes ses certitudes, son culot et une volonté de fer.Résultats surprenants garantis pour cette héroïne que vous allez adorer détester, avant de l'adorer tout court ! Une comédie romantique feelgood qui vous réserve son lot de surprises !

 J'avais adoré le tout premier livre de Claire Bianchi, alors quand j'ai su qu'un deuxième sortait, bien évidemment j'ai répondu présente.

Dans Aurélien, sa dinde et moi, Olivia, avocate spécialisée en divorces apprend que son meilleur ami va se marier. Pour Olivia c'est un coup de massue ! Comment son meilleur ami, qui partageait les mêmes idées sur le mariage a pu lui faire çà. Olivia se sent trahie. Elle décide donc de tout faire pour que ce mariage n'ait pas lieu. Voilà donc notre niçoise parti pour Hong-Kong. Réussira-t'elle à convaincre Aurélien de ne pas commettre ce qui pour Olivia est une terrible erreur ?

Je ne vais pas vous faire languir plus que çà, j'ai A-DO-RÉ ce livre ! Bon déjà le titre donne le ton non ? C'est frais, c'est drôle, c'est émouvant, parfois c'est caustique et sarcastique. L'écriture de Claire Bianchi est toujours aussi agréable à lire ! Mais je crois que ce qui m'a le plus touché dans ce roman, c'est cette histoire d'amitié. Elle fait écho à quelque chose que j'ai vécu il y a très longtemps, et forcément, Olivia m'a émue. Parce que oui Olivia a l'air d'une femme forte qui ne croit absolument pas au mariage ni au lien d'attachement. Oui mais voilà, là il s'agit d'Aurélien, son meilleur ami. Celui avec qui elle a tout partagé, celui avec qui de temps en temps elle passe la nuit. Alors oui, elle se sent trahie mais surtout on la sent blessée. 

Tout au long du roman, on va alors entrevoir un changement dans l'attitude d'Olivia, ses convictions vont être mises à mal, et alors elle devra revoir sa copie sur le mariage. Mais Olivia est prête à tout pour faire échouer cette union, et elle fera preuve d’ingéniosité pour cela.

Outre le fait que Aurélien, sa dinde et moi est à mourir de rire, c'est également une excellente comédie romantique qui laisse une jolie part à l'amour et à l'amitié. C'est un roman feel-good par excellence ! 

Alors si vous voulez passer un très bon moment de lecture, ne passez pas à côté d'Aurélien, sa dinde et moi. Je vous promets des rires, des sourires niais et puis peut-être quelques larmes. En tout cas, j'ai refermé ce roman avec le sourire aux lèvres. 

Aurélien, sa dinde et moi est disponible par ici


mercredi 11 octobre 2017

Modern Lovers - Emma Straub

Synopsis : Dans cette rue-là, certains enfants ont deux mamans, des cheveux violet, le droit de fumer des joints sans se cacher. Dans cette rue-là, des couples de quadra vivent encore des droits d’auteur d’un tube écrit à quatre mains pour une icône rock suicidée qui fut leur camarade et plus si affinités. Dans cette rue-là, des amitiés se bonifient depuis l’université. Car cette rue-là se trouve au coeur du plus trépidant quartier de New York : Brooklyn. Et des trépidations, il y en a, au cours de ce fol été que traversent Elizabeth, Andrew et leur ado prodige, Harry, mais aussi
Jane, sa femme Zoe et leur explosive Ruby, née d’un don de sperme. Au programme : crise de fin d’ado et crise de la quarantaine, crise de couple et crise existentielle, crise de larmes et crise de fous rires !
Après Les Vacanciers, Emma Straub revient avec une nouvelle chronique impertinente. Du couple, des pièges de l’âge, de l’art d’être parent… et de l’éternel retour de flamme.


J'ai sollicité ce titre sur netgalley, d'abord parce que j'ai adoré la couverture, et ensuite parce que le résumé était fort prometteur. Je ne connaissais pas du tout Emma Straub. Ce fut donc une totale découverte.

Je n'ai pas envie de vous résumer l'histoire, parce que la quatrième de couverture remplit très bien son rôle. Modern Lovers c'est un livre que j'ai dévoré et adoré. C'est un livre frais et qui fait du bien. Les personnages principaux sont comme vous et moi, ils ont leurs soucis du quotidien. Mais surtout ces personnages sont là sont tous très attachants. Certains se cherchent depuis si longtemps qu'on se demande s'ils vont réussir à se trouver. D'autres aspirent à de grandes choses. En fait, Emma Straub nous plonge dans un environnement tout à fait normal, sans cliché ni caricature. Elle nous livre non pas une mais plusieurs histoires. Et c'est un vrai plaisir de suivre chacune de ces histoires. 

Le style est frais et édulcoré, on rit, on essuie parfois une larmichette qui coule, bref, ça été un très bon moment de lecture. Pour tout vous dire, Modern Lovers m'a un peut fait penser à Desperate Housewives mais sans tout le luxe. Un Desperate Housewives moderne et modeste. 

J'ai vraiment aimé me promener dans ce quartier avec Jane, Zoé, Ruby et Harry. Emma Straub aborde des sujets graves en toute simplicité : homosexualité, crise de couple, crise d'adolescence. Bref en conclusion, je vous conseille vivement de lire Modern Lovers, vous passerez un excellent moment de lecture.

Modern Lovers est disponible aux Editions Presse de la Cité.


mardi 26 septembre 2017

Lebenstunnel 2 : Chaos d'Oxanna Hope

Synopsis A présent, Krista a perdu ses alliés et ses repères. Elle est seule. Seule dans un univers qui est le sien et dont elle ne veut pourtant plus. Un pied dans chaque camp, elle ne sait plus qui elle est ni où elle doit aller pour découvrir la véritable personne qui se cache en elle. Une seule solution s'offre à elle désormais : quitter Germania. Mais que se trouve-t-il au-delà des limites de la ville ? Le monde entier est-il sous l'égide du régime eugéniste dont elle est un pur produit ?


Oxanna Hope est une auteure que j'aime beaucoup. J'avais adoré ses thrillers, et le tome 1 de Lebenstunnel avait été un véritable coup de coeur (chronique ici). Alors quand le tome 2 est arrivé, vous pensez bien que j'allais le lire. 

Je ne vous parlerai pas de l'histoire, car si vous n'avez pas lu le tome 1, je voudrai éviter de vous spoiler. Sachez toutefois que le tome 2 reprend juste où le tome 1 s'est arrêté. 

Comme je vous le disais, le tome 1 avait été un tel coup de coeur, que bien évidemment j'attendais beaucoup de ce tome 2. Et pourtant, je ne suis pas fan de sagas. Je ne vous fais pas languir plus, en vous disant qu'Oxanna Hope, une fois de plus, ne m'a pas déçu ! Ce tome 2 est à la hauteur du premier.

Dans Lebenstunnel : Chaos, on retrouve notre héroïne principale : Krysta. Au fil de ce tome, on la verra prendre de l'assurance. Une fois de plus Krysta va se retrouver dans des situations dangereuses, où elle devra faire preuve de discernement. Parfois, les doutes prendront le dessus, mais elle aura à coeur de faire ce qu'elle pense être bien.  Krysta est vraiment un personnage attachant. Je l'ai trouvé forte et fragile à la fois, mais aussi très courageuse. Elle n'hésitera pas face au danger, lorsqu'il s'agira de sauver des innocents. 

Dans ce tome il y a beaucoup plus d'action que dans le premier. Pas une minute de répit pour nos personnages. 

Cet univers créé par Oxanna Hope est tellement crédible, qu'on se demande parfois jusqu'à quel point.  Le style est toujours aussi fluide et agréable à lire. Je crois ne pas me tromper si je dis qu'Oxanna Hope possède une écriture addictive. On n'a tout simplement pas envie que ça s'arrête. Et pourtant, la fin arrive vite (beaucoup trop vite sniffff). Et quelle fin !! Non mais Oxanna ?? Sérieusement ! Comment avez-vous pu nous faire çà ?? Pour le coup, on restera sur notre faim, priant très fort que le prochain tome ne tarde pas trop !! 

Franchement, si vous aimez les livres d'actions, les dystopies, les lectures addictives, foncez !! Lebenstunnel est pour moi une saga qui fonctionne !! J'en verrai très bien une adaptation au cinéma d'ailleurs !!

Lebenstunnel : Chaos est disponible chez Rebelle Editions.

Lebenstunnel : 2 - Chaos par Hope

jeudi 21 septembre 2017

Petite souris grise de L.L.L. David

Synopsis : Céline est une employée modèle à la pharmacie Desprez, où elle se languit d’amour pour son patron, Cyrille, qui ne lui témoigne en retour qu’une indifférence hautaine et condescendante. Handicapée par une timidité maladive, elle désespère en secret de ne jamais parvenir à le séduire. Mais c’est sans compter sur l’intervention de ses collègues, les pétillantes Anna et Myriam, qui vont s’immiscer avec bonheur et ravissement dans ses affaires. 


Hier soir, j'ai fini assez tôt ma précédente lecture, et du coup j'avais envie d'en commencer une autre, mais je voulais un livre court. Fouillant donc dans mon immense PAL numérique, mon doigt s'est arrêté sur Petite souris grise de L.L.L. David, aux éditions Mademoiselle a 3 ailes. Je ne me souvenais plus du tout que je l'avais, et à la lecture du résumé, je me suis dis que c'était parfait pour la soirée. 

Petite souris grise c'est l'histoire de Céline Ramet, une jeune femme qui travaille à la pharmacie Desprez. Céline est une employée exemplaire, jamais un mot plus haut que l'autre, appliquant le réglement au pied de la lettre. Secrètement elle en pince pour son patron, Cyrille Desprez, un homme froid hautain et insensible au charme de Céline. Bon il faut dire aussi que Céline ne fait rien pour le séduire, toujours cachée dans un tailleur stricte et ne tentant jamais rien. Mais quelque chose va changer le jour du mariage de Myriam, une autre employée de la pharmacie. Céline va apparaître alors telle une princesse, méconnaissable et transformée. Cyrille va la regarder alors différemment. 

Bien, je m'arrête là pour l'histoire. Petite souris grise est une petite histoire trop mignonne. Moi qui ne suis pas fan de romance, je vous avoue que là j'ai craqué. Céline est une jeune femme timide, qui manque cruellement de confiance en elle. Elle se cache derrière une apparence vieillote et surtout elle a de grands principes de vie. Alors quand elle décide de se mettre sur son 31 pour le mariage de son amie, on peine un peu à y croire, mais le résultat est là ! D'ailleurs, toute la gente masculine ce soir là n'a cessé de la courtiser sous le regarde courroucé de son patron. Tiens ! Parlons en du patron ! Ce Cyrille Desprez m'a fortement agacé ! Un homme hautain, qui ne sait pas ce qu'il veut ! Enfin si, cependant il ne l'assume pas vraiment. 

En conclusion j'ai vraiment beaucoup aimé cette petite histoire. Elle se lit rapidement et d'une traîte, car vous n'avez pas envie de vous arrêter. Suivre Céline et Desprez dans leur valse à 1000 temps est un vrai régal. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, et j'ai adoré Anna ! Petite souris grise est une belle histoire d'amour mais aussi d'amitié, dans laquelle l'émotion est également au rendez-vous. 

Petite souris grise est disponible aux Editions Mademoiselle a 3 ailes => par ici


mardi 19 septembre 2017

Syndrôme de Stockholm de Philémon Le Bellégard

Synopsis : De Stockholm à Los Angeles, Stendriëk Börgen, artiste suédois génial et mystérieux, entretient une relation occulte avec Enstenov Khalinek, puissant homme d'affaires aux méthodes discutables. A l'apogée de sa carrière, Börgen dévoile son grand oeuvre, un ensemble monumental de plus de 3 000 toiles occupant la gigantesque Gallery of the Immortality du Titanium Palace de Los Angeles.  Börgen et Khalinek jubilent, mais aussitôt surviennent de nombreuses questions : quels liens unissent vraiment les deux hommes ? Comment une telle entente, aussi inattendue que suspecte, est-elle possible ? Quelle est cette étrange matière dont les oeuvres sont faites... ? Anna James, journaliste et critique d'art de haute renommée, se retrouve malgré elle au centre d'une histoire qui dépasse le monde de l'art. Elle va en effet découvrir que, derrière la création et le travail de Stendriëk Börgen, se cachent de sombres vérités...


C'est au cours d'un échange avec Philémon le Bellégard qu'il m'a proposé de m'envoyer son livre en SP. Au vu des avis positifs sur ce livre, j'ai accepté. 

Syndrôme de Stockholm c'est l'histoire du peintre Stendriëk Börgen et d'Enstenov Khalinek, puissants d'hommes d'affaires qui le soutient. Après dix années d'absences et de réclusion passées à peindre, il est temps pour les deux hommes de dévoiler au grand public l'oeuvre de Börgen : un ensemble de plus de 3000 toiles. L'excitation est à son comble pour les deux hommes. Oui mais voilà, alors que Börgen et Khalinek jubilent, Anna James, journaliste et critique d'art va s'interroger sur la matière utilisée par Börgen pour peindre ses oeuvres. Elle va, de ce fait, se retrouver malgré elle au coeur d'une histoire qui dépasse l'entendement. 

Bien, j'ai lu ce livre il y a un petit moment déjà. Je n'ai pas voulu rédiger ma chronique tout de suite, préférant laisser passer un peu de temps. Parce qu'à tout dire, j'ai refermé ce livre avec un avis très mitigé. En effet, déjà j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire, le début étant vraiment long et surtout sans action. Puis sur les conseils de lectrices, j'ai insisté puisqu'on me promettait un livre coup de coeur. Malheureusement, cela n'a pas été le cas. 

Dans un premier temps, j'ai trouvé les personnages plus que désagréables, n'arrivant pas à m'y attacher, même cette journaliste ne m'a pas touchée. J'ai trouvé sa réaction inappropriée. Après, si l'intrigue est intéressante, je l'ai trouvée sous-exploitée. Et surtout, surtout, il m'a manqué de l'action, du suspens. Je m'attendais à frissonner ou angoisser, mais non, rien ! Oui en soi, l'idée de base est gore, mais à aucun moment je n'ai été écoeurée ou même choquée comme j'ai pu lire dans certaines chroniques. Tout au long de ma lecture, je me suis retrouvée spectatrice d'un spectacle mettant en scène la folie d'un homme soutenu par l'avidité d'un autre homme. Et je n'ai pas aimé ce que j'ai vu.

Point positif du livre : l'écriture. Le style de l'auteur est très agréable à lire et c'est çà qui a fait que je n'ai pas abandonné ma lecture. 

En conclusion, Syndrome de Stockholm m'a laissée perplexe. Je suis sûrement passée à côté de quelque chose, mais je n'ai pas retrouvé dans ce livre ce que j'avais lu dans les chroniques élogieuses. Alors, peut être que du coup j'en attendais beaucoup trop. Ceci étant, comme tous les goûts sont dans la nature, n'hésitez pas à vous plonger dedans, car une chose est sûre : vous serez surpris ! 


lundi 18 septembre 2017

PhonePlay de Morgan Bicail

Synopsis : Un soir, Alyssa, dix-sept ans, reçoit un texto d'un mystérieux lycéen qui lui propose un jeu étrange : 《 Devine qui je suis et je serai à toi. 》

L'occasion pour la jeune fille de mettre enfin du piquant dans sa vie qu'elle juge d'un ennui mortel... quitte à prendre des risques.

Jusqu'où Alyssa ira-t-elle pour un garçon dont elle ne sait rien?



C'est une jeune amie qui m'a prêté ce livre en me disant : faut que tu le lises, il est génial. Ayant plusieurs SP en attente, j'ai mis un moment avant de le lire. Mais voilà ça y est Joyce, je l'ai lu ! 

Bien évidemment, j'avais entendu parler du phénomène Morgan Bicail qui avait rencontré beaucoup de succès sur Wattpad. 

PhonePlay c'est l'histoire d'Alyssa, 17 ans, qui un jour reçoit un sms étrange "devine qui je suis et je serai à toi". Cela suffit pour qu'Alyssa se prenne au jeu. Elle qui trouve sa vie de lycéenne ennuyeuse à souhait, elle va enfin pouvoir s'amuser un peu. Jusqu'où ira-t'elle pour découvrir l'identité de cet anonyme ? 

Bien. Pour tout vous dire, je dois vous avouer que c'est quand même une lecture pour adolescent. Même si c'est une lecture que j'ai trouvé plutôt agréable, je n'ai pas accroché plus que çà. Certains aspects du livre m'ont dérangés, mais bizarrement, c'est un roman que j'ai lu très rapidement tant c'est addictif. Car au final, on tourne les pages sans s'en rendre compte. Malgré tout, l'écriture reste simple et certaines incohérences viennent un peu entâcher la lecture. Mais n'oublions pas que Morgane Bicail est âgée de 15 ans lorsqu'elle écrit cette histoire, et rien que pour çà je suis admirative.

Alyssa est une adolescente normale qui se la joue rebelle en fumant ou en mentant à ses parents. Des parents d'ailleurs bien souvent absent car très occupés. Quant à ce monsieur Anonyme, personnellement il m'a vite agacé. J'ai trouvé ce jeu pervers et malsain. Ceci dit, je trouve que ce livre pointe du doigt le problème des ados connectés : ils n'ont pas de réserves comme les adultes lorsqu'ils sont abordés par des inconnus. On le voit bien dans PhonePlay. En effet, même si par moment Alyssa s'inquiète en se disant que ce pourrait être un pervers derrière ce sms, elle va quand même accepter de jouer le jeu et va communiquer tous les jours par sms avec cet inconnu. 

En conclusion, PhonePlay est une lecture agréable, mais plus réservé à un jeune public à mon avis. Je pense être trop vieille pour réellement l'apprécier. Je mets tout de même un point de bonus pour la fin que j'ai trouvé assez touchante. 




mardi 12 septembre 2017

La mémoire fantôme - Franck Thilliez

Synopsis : Quatre minutes. C'est le temps d'un souvenir pour Manon. Après, tout s'efface. Puis recommence. Pour quatre minutes.
Dans ces conditions, pas facile pour Lucie Hennebelle, lieutenant à la brigade criminelle de Lille, de trouver par qui la jeune femme vient d'être agressée. Et de comprendre la signification des mots gravés au creux de sa paume : "Pr de retour."
S'agit-il du Professeur, ce tueur en série qui a sévi quatre ans plus tôt dans la France entière, semblant obéir à quelque sordide logique mathématique ?
Lucie le pressent, la clé de cette affaire jamais résolue réside dans la mémoire fragmentée de Manon. Une mémoire à laquelle plus personne n'a accès, pas même l'intéressée…

Une pause dans les SP, le temps de piocher un livre de ma PAL personnelle (et autant vous dire qu'elle est énorme). Franck Thilliez est un auteur que j'ai déjà lu et j'aime beaucoup. J'ai donc choisi de continuer de suivre les aventures d'Hennebelle avec ce roman.

Alors qu'elle est chez elle avec ses jumelles, on frappe à la porte du lieutenant Lucie Hennebelle. Des jeunes de son quartier viennent l'informer qu'une jeune femme est en bas de l'immeuble, il semblerait qu'elle ait été agressée. Pas en service, mais la conscience professionnelle plus forte que tout, elle décide d'aller voir, non sans laisser ses jumelles sous la surveillance d'un jeune. Elle ne sait pas alors qu'elle va partir pour la nuit, elle qui pensait n'en avoir que pour quelques minutes. Lucie Hennebelle va alors rencontrer Manon qui ne se souvient de rien. Elle a été agressée et tout porte à croire qu'elle a même été enlevée et séquestrée. Manon souffre d'un trouble de la mémoire, ce qui fait qu'elle oublie très rapidement ce qu'il se passe. Difficile alors pour Lucie d'enquêter. Mais Lucie ne lâchera rien, et ira jusqu'au bout de l'enquête, quitte à même risquer sa propre vie.

Hé bien ! On peut dire qu'une fois de plus Franck Thilliez a su me tenir en haleine du début à la fin de ce livre. La mémoire fantôme est un excellent thriller où rien n'a été laissé au hasard. L'intrigue est menée d'une main de maître, et on tourne les pages, une à une sans s'en apercevoir. Lucie Hennebelle est un personnage torturée, mais qui aime son métier à la folie. Si elle a crû pouvoir le mettre de côté depuis la naissance de jumelle, cette enquête va lui prouver que non. Elle aura à coeur de tout faire pour aider Manon.

L'intrigue est vraiment bien ficelée, et à aucun moment je n'ai su comment ça allait finir. Dans ce livre, on sent un travail de recherche de profondeur. En effet, toute la partie scientifique sur la mémoire est méticuleusement expliquée, sans pour autant être barbante, bien au contraire. Cela apporte encore plus de crédibilité à cette intrigue.

Franck Thilliez est un maître inconditionnel du polar et du thriller, il manie le genre avec brio. Bien entendu vous me direz qu'il était temps que je m'en aperçoive, et vous avez raison. Mais comme on dit : mieux vaut tard que jamais. Pour le moment, chaque livre a été un énorme coup de coeur. Et là encore, force est de constater que La mémoire fantôme a été un coup de coeur. J'ai encore 4 livres de cet auteur dans ma PAL, et nul doute que je prendrai tout autant de plaisir à les découvrir.

Si vous aimez les thrillers habilement maîtrisés, les personnages développés en profondeur, alors n'attendez plus pour découvrir Franck Thilliez.

La mémoire fantôme est disponible aux Editions Pocket.





 

vendredi 8 septembre 2017

Mon voisin invisible - Shealynn Royan

Synopsis : Je m’appelle Roxane, j’ai 26 ans, 2 meilleures amies, 1 chat et... 1 voisin invisible. Je sais, ce n’est pas banal. Jusqu’à présent, je dois vous avouer que ça m’était égal de n’avoir jamais vu l’homme qui vit de l’autre côté de mon palier. Mais depuis ma rupture et cette soirée où Léa, Manon et moi avons parié sur le mystère que représente mon voisin, je me pose de plus en plus de questions à son sujet. Pourquoi ne l’ai-je encore jamais croisé ? Est-il comme je me l’imagine ? Pour le savoir, lisez cette histoire !


Souvent entre deux thrillers, j'aime lire des livres plus légers. Et la chick-lit j'adore, donc en lisant la quatrième de couverture de Mon voisin invisible, ça me paraissait être le livre parfait. Et en plus j'ai littéralement craqué sur la couverture.

Dans mon voisin invisible,on fait la connaissance de Roxane, 26 ans qui vit seule avec son chat. Elle vient de rompre avec son petit ami et organise donc une soirée avec ses deux meilleures amies Léa & Manon pour lui changer les idées. Au cours de cette soirée, le sujet du voisin de Roxane est abordé. En effet, Roxane n'a jamais croisé son voisin de pallier, et toutes les 3 se demandent bien à quoi ils ressemblent, toutes les théories sont bonnes. Cette soirée a piqué la curiosité de Roxane qui va s'efforcer tant bien que mal de rencontrer ce mystérieux voisin.

Voilà pour l'histoire. Mon voisin invisible est vraiment un roman très agréable à lire. Les personnages sont très attachants et on peut facilement s'identifier à l'un ou l'autre. Roxane est une jeune femme issue d'un milieu bourgeois où les apparences sont primordiales. C'est pourquoi elle s'est éloignée de Paris et de sa famille pour pouvoir vivre sa vie. J'ai vraiment passé un agréable moment de lecture en compagnie de Roxane.

Ce livre est frais, drôle, mais pas que. Certains messages sont forts, l'auteure aborde également l'homosexualité et ce en  toute bienveillance. Le style est fluide et vraiment agréable. On tourne pages après pages sans s'en apercevoir. L'histoire en elle-même est assez drôle et j'ai trouvé très touchant de voir Roxane s'épanouir vraiment et se livrer.

En conclusion, Mon voisin invisible est un roman très agréable qui m'a fait rire à plusieurs reprises, mais qui véhicule aussi un message fort : ne pas se fier aux apparences.

Je ne peux donc que vous conseiller de vous laisser tenter par cette comédie romantique, à coup sûr vous passerez un très bon moment de lecture.

Mon voisin invisible est disponible par ici


mercredi 6 septembre 2017

La maison bleu horizon - Jean-Marc Dhainaut

Synopsis : Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d'Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l'enquête bouleversante qui l'attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d'un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?


C'est dans le cadre de mon partenariat avec la maison d'éditions Taurnada que j'ai pu lire ce livre. Les éditions Taurnada m'ont toujours offerts d'excellents moments de lecture, et c'est donc vraiment confiante que je me suis plongée dans ce roman.

Alan Lambin, est un enquêteur en phénomène paranormaux, en terme plus famillier : un chasseur de fantômes. Un jour il reçoit un appel d'Hélène Annereaux qui lui demande de lui venir en aide. En effet, depuis quelques jours, des phénomènes inexpliqués se déroulent dans leur maison, où elle vit avec ses enfants et la domestique.
Lorsqu'il arrive sur place, Alan va très vite s'apercevoir qu'en effet des choses "bizarres" se passent, mais il va également constaté par lui-même la présence de spectres.

Je m'arrête là pour l'histoire, vous en ayant déjà presque déjà trop dit. Une fois n'est pas coutûme, Taurnada m'a offert un grand moment de lecture, un coup de coeur même !

En ouvrant la maison bleu horizon, j'étais bien loin de m'imaginer ce qui m'attendait. Bien sûr je m'attendais quand même à une petite histoire de fantôme hein, mais j'étais loin de m'imaginer me retrouver dans les tranchées de la guerre 1914/1918.

Dès les premières pages, j'ai été happée par le style de l'auteur, fluide et super agréable à lire. Ensuite, l'intrigue en elle-même est passionnante ! L'environnement dans lequel évolue les personnages est angoissant. Imaginez un énorme manoir avec de grandes pièces, imaginez ensuite une tempête de neige et une vague de froid. Ajoutez-y l'apparition de spectres et de phénomènes inexpliqués et vous obtiendrez ainsi un univers bien flippant.

Les personnages sont habilement travaillés et rien n'est laissé au hasard. Jean-Marc Dhainaut laisse traîner ici ou là plein d'indices que vous ne remarquerez pas tout de suite. Puis, plus vous avancerez dans votre lecture, vous vous direz "ahhhh mais oui bien sûr !!".

Mais ce que j'ai particulièrement aimé, c'est l'histoire de ces fantômes. Parce qu'elle est terriblement touchante. Personnellement la lecture de la maison bleu horizon a été un énorme coup de coeur sur tous les plans. J'ai tout aimé dans ce livre : la couverture, le contenu, les personnages, l'histoire, bref un livre que je vous recommande vivement de lire !

vendredi 1 septembre 2017

Le challenge du Bazaar #9



C'est l'heure de la rentrée ! Et donc le Bazaar Challenge fait la sienne. Nous espérons que vous avez passé de bonnes vacances. Pour cette rentrée, nous vous proposons à nouveau de participer à nos challenges.

Rappel du principe
Chaque mois, nous vous proposerons un petit challenge, afin de faire baisser nos PAL et de découvrir toujours plus de nouvelles lectures.
Dix conditions pour tenter de le finaliser, sachant bien évidemment qu'un livre peut compter pour plusieurs items. Nous espérons que vous serez nombreux à le reprendre.

La liste du mois de septembre :
  1.  lire un auteur qu'on a jamais lu
  2.  lire un livre dont la couverture comporte du rouge
  3.  lire un thriller
  4. lire un livre autoédité
  5.  lire un livre emprunté
  6. lire un livre avec des enfants dans l'histoire
  7. lire un livre se passant en hiver
  8. lire un auteur français
  9. lire un livre de plus de 300 pages
  10. lire un livre avec un titre composé de 4 mots.


Voilà, à vous de jouer !!

jeudi 31 août 2017

Le tueur de l'ombre - Claire Favan

Synopsis : Will Edwards, tueur en série de la pire espèce, parvient à s'évader grâce à un mystérieux complice. RJ Scanlon, profiler et chef d'une équipe d'enquêteurs du FBI qui l'avait lui-même mis sous les barreaux, part à nouveau sur les traces de son ennemi le plus intime. Intime au point que cette évasion perturbe le couple que l'enquêteur forme désormais avec Samantha, qui n'est rien moins que... l'ex-épouse du criminel qu'elle a livré à la police. Nul doute que Will Edwards veut sa vengeance.

Inexplicablement, l'assassin reste inactif et les mois s'écoulent. RJ Scanlon est dans l'impasse. Mais, lorsque les meurtres reprennent, plus cruels que jamais, Edwards frappe au plus juste avec une telle évidence que le doute s'installe. De subtiles variations dans la signature du dément sont perceptibles. Ont-ils affaire à un imitateur? Non, bien pire...


J'ai lu Le tueur intime, et vous aviez pu voir que ça avait été un énorme coup de coeur (chronique), aussi il me fallait à tout prix la suite. Après moults déboires, je l'ai enfin reçu, et sans attendre me suis plongée dedans.

Je ne parlerai pas de l'histoire parce que je ne veux spoiler personne. Mais sachez que ce deuxième opus a également été un coup de coeur, un peu moins fort je dois l'admettre, mais quand même.

Dans le tueur de l'ombre, on retrouve RJ Scanlon, qui avait arrêté Will Edwards, le tueur en série le plus recherché. Aujourd'hui il coule des jours heureux en  compagnie de Samantha, l'ex-femme de Will. Oui mais voilà, un appel téléphonique va venir bousculer leur quotidien : Will Edwards s'est échappé. Toute l'équipe de RJ est à l'affût, mais bizarrement rien ne se passe. Pendant des mois l'équipe va piétiner. Mais lorsque les meurtres reprennent c'est l'effervescence. Car non seulement ces meurtres sont encore plus cruels, mais RJ note une différence dans la signature du meurtrier. Le doute va alors s'installer.

Une fois encore Claire Favan frappe encore ! La psychologie des personnages est parfaitement bien maîtrisée. Dès le début, on plonge dans cette histoire sans se douter de ce qui va nous arriver. Parce que là où Claire Favan est très forte, c'est qu'elle vous entraîne où elle veut. Elle nous mène en bâteau jusqu'à la fin. 

Une fois commencé vous ne pourrez plus refermer ce livre avant de l'avoir terminé. L'intrigue, rondement menée, nous tient en haleine dès le départ avec l'annonce de l'évasion de Will. Parce qu'on connaît la détermination de Will, on sait qu'il voudra se venger de celui qui l'a mis derrière les barreau. 

Dans ce deuxième opus, RJ m'a légèrement agacé. Je l'ai trouvé "mou". Par contre, Samantha s'est révélée. Ces deux personnages qui se sont rencontrées dans de troubles circonstances vont être malmenés une fois de plus dans cette enquête. Elle va les bousculer, les pousser dans leur retranchement. 

Le tueur de l'ombre est donc une suite réussie, et c'est un coup de coeur pour ma part. Claire Favan est une auteure à suivre de très près. Elle a un talent d'écriture indéniable et j'ai donc hâte de me plonger dans ses autres romans. 


samedi 26 août 2017

"Les aventures d'Edgar Nelson" de Franck Driancourt


Il y quelques semaines, Delphine vous présentait le livre choisir pour moi dans le cadre de notre rubrique "Je choisis un livre pour toi". Il s'agissait des Aventures d'Edgar Nelson de Franck Driancourt, souvenez-vous elle vous en parlait ici

Ce n'est pas un livre qui m'attirait plus que ça, bien que l'ayant déjà vu passer sur les réseaux sociaux je n'avais pas cette envie de le lire. Ca a donc été une découverte le temps d'une lecture agréable.

Nous rencontrons donc Edgar, qui, à l'occasion de vacances chez ses grands-parents va découvrir le plaisir de la lecture. Le jeune garçon va littéralement plonger dans l'histoire de Tom Sawyer, puisqu'il se retrouver transporté au XIXe siècle pour vivre une sacrée aventure.

Qui n'a jamais imaginé et rêvé d'être en plein cœur des aventures des héros de son enfance ? De voir l'histoire prendre vie au-delà des pages ? C'est ce que Franck Driancourt expérimente à travers Les aventures d'Edgar Nelson.

Le temps d'un roman, nous accompagnons donc le jeune héros dans une histoire qui s'adapte à la sienne pour quelques péripéties avec ses nouveaux amis, à savoir Tom Sawyer et sa petite bande.

C'est original et divertissant, la lecture est agréable. L'aventure d'Edgar tient la route et on envierait presque le jeune garçon d'avoir cette chance.

Les aventures d'Edgar Nelson a  donc été une lecture agréable. Pendant quelques heures, c'est comme se replonger dans nos lectures d'enfance et cela prête à sourire. Franck Driancourt propose ici un roman qui peut plaire à tous, aux jeunes comme aux moins jeunes.

Si vous voulez découvrir Les aventures d'Edgar Nelson de Franck Driancourt, c'est disponible par ici.

vendredi 25 août 2017

"Crise et châtiment" de Bertrand Fitoussi



C'était à mon tour de choisir un livre pour Delphine dans le cadre donc de cette rubrique "Je choisis un livre pour toi".

Les titres sont nombreux, on hésite, on en prend un, on le repose et puis on finit par se décider. Cette fois-ci, j'ai décidé de lui faire découvrir le roman de Bertrand Fitoussi, Crise et Châtiment.

Résumé : 

Hiver 2009. Mathieu Blanc, un banquier londonien, tombe du tabouret d’un pub, victime d’une attaque. Il a été châtié. Mais de quoi était-il donc coupable ?

Années 2000 : En apparence, Mathieu mène une existence rangée de premier de la classe, sa vie familiale et sociale est heureuse, sa carrière bien lancée. En réalité, il fréquente un enfer qui n’est même pas pavé de bonnes intentions, l’enfer de la course à l’argent et au sexe.

Lorsqu’il croise en même temps deux obstacles, une crise mondiale et une femme scandaleuse, les portes de l’enfer se referment derrière lui. Malgré les conseils de son ami Ruben, extravagant trader new yorkais à la vie érotique agitée et aux nombreuses théories, la chute paraît inévitable.


J'ai lu ce livre il y a environ un an, et c'est un livre dont nous n'avons pas forcément entendu parler. C'est en partie quelque chose qui a aussi motivé mon choix pour celui-ci.

Crise et châtiment est un roman qui m'avait laissé plutôt perplexe durant ma lecture. Le contexte de la finance, son vocabulaire, me paraissait plutôt complexe me déroutant même parfois. La spirale infernale dans laquelle le personnage principal tombe nous happe pourtant, mais se retrouve parfois freiné par cela. J'avais soupiré plus d'une fois durant ma lecture en lisant certains échanges et dialogues entre les personnages, mais pourtant, oui pourtant, le dernier tiers du roman m'avait totalement emballé ! C'est ce dernier tiers, ces derniers chapitres qui avaient "sauvé" presque pour moi ce livre et ce sont ces dernières pages qui m'avaient totalement emballées.

À voir du coup si Delphine adhère elle, ou non, à ce monde particulier de la finance dans lequel vit Mathieu et à tout ce lexique qui m'a personnellement dérouté plus d'une fois. À voir si peut-être la fin la convaincra également, en tout cas, je lui souhaite une bonne découverte et une belle lecture.


Dis moi que tu mens - Sabine Durrant

Synopsis : Tout commence par un mensonge. De ceux qu’on fait tous pour impressionner une vieille connaissance. L’histoire de votre vie, légèrement embellie, face à cet avocat brillant, époux et père comblé, que vous avez croisé par hasard.
Puis, sans savoir comment, vous vous retrouvez à dîner chez lui, à accepter une invitation en vacances, propulsé dans une vie de rêves – celle à laquelle vous avez toujours aspiré. Jusqu’à ce que cette vie ne semble plus si idyllique…
Mais vous êtes déjà pris au piège, transpirant sous l’impitoyable soleil de Grèce, brûlant d’échapper à la tension ambiante. Alors vous comprenez que, si douloureuse la vérité soit-elle, ce sont vos mensonges qui ont causé le plus de tort… Et, à ce moment-là, il est déjà trop tard.

L’auteur de Ce que tu veux revient avec un nouveau thriller remarquable, un huis clos où le héros court sans le savoir vers son destin… et son inéluctable chute.

De Sabine Durrant, j'avais lu et adoré Ce que tu veux (chronique ici), alors forcément j'avais très envie de pouvoir lire Dis moi que tu mens.
Dans Dis moi que tu mens, Paul Morris nous raconte une histoire, la sienne. C'est un écrivain raté (il n'a publié qu'un livre et depuis rien), il squatte chez un ami en son absence, et se fait souvent passer pour ce qu'il n'est pas. A première vue, Paul Morris est un opportuniste, égoïste. Un jour, il va rencontrer par hasard une vieille connaissance à lui qui est devenu un brillant avocat. Pour essayer de l'impressionner, Paul va alors lui mentir. Oh, bien sûr, un petit mensonge, rien de méchant. Mais lorsqu'il se retrouve à sa table pour un dîner, il va alors envier la situation de cet homme et va aller de mensonge en mensonge. Oui mais voilà, ses mensonges, si anodins soient-ils vont le mener à sa chute. Et quelle chute ! 

Je m'arrête là pour l'histoire. Autant vous dire qu'au départ, j'étais un peu sceptique. Plus je tournais les pages et plus je trouvais ce Paul Morris désagréable à souhait, arrogant, opportuniste, bref, je ne l'aimais pas. Puis petit à petit, l'intrigue prend vie et à partir de là, impossible de lâcher le bouquin. On sent bien que quelque chose se trame, mais à aucun moment je n'ai imaginé le piège qui se refermait Paul. Dis moi que tu mens est une histoire rondement menée, dans laquelle le passé a une importance capitale. Les actions commises dans le passé peuvent se répercuter sur vous du jour au lendemain. Et cela, Paul va l'apprendre à ses dépens. 

Le style de Sabine Durrant est très agréable à lire, fluide. Les chapitres sont courts et on tourne les pages sans s'en rendre compte. Sabine Durrant pose doucement les bases de son histoire et nous entraîne alors avec elle dans la chute de Paul Morris. Les personnages sont habilement travaillés, et certains sont détestables à souhait tel Andrew par exemple. Quant à Paul Morris si au départ je l'ai détesté, petit à petit, mon avis sur lui a changé. Alors qu'à la fin j'aurai pu me dire que c'était bien fait pour lui, qu'il méritait ce qui lui arrivait, mais non.

En conclusion, Dis moi que tu mens est un livre terriblement bien mené et qui fait quand même réfléchir sur nos actes et nos pensées.

Dis moi que tu mens est disponible aux Editions Préludes.

Merci à Netgalley et aux Editions Préludes pour ce moment de lecture fort agréable.


jeudi 24 août 2017

Le meurtre d'O'Doul Bridge de Florent Marotta

Synopsis : San Francisco, sa baie, son océan, sa population cosmopolite.
C'est dans cette ville de l'Ouest américain que Michael Ballanger a décidé de se reconstruire. Loin de sa famille en lambeaux, loin de la France où un tueur en série mit sa vie en miettes.
Le coach de vie à succès renaît avec la difficulté qui suit la perte d'un être cher.
Mais le voilà mêlé au meurtre d'un notable.
Au moment de mourir, l'homme a composé un numéro, le sien.
Alors la tourmente l'emporte. Réveillant les douleurs du passé.


Si vous suivez ce blog depuis le début, vous savez que Florent Marotta est un auteur que j'apprécie énormément. Alors quand, l'année dernière, il m'a proposé de livre son nouveau mansucrit en bêta-lecture, bien évidemment, j'ai accepté (non sans avoir avant sauté de joie ^^). 

Le meurtre d'O'Doul Bridge sortira le 07 septembre 2017 chez les Editions Taurnada. Aussi laissez-moi vous en parler. Je ne vais pas vous en faire une chronique détaillée parce que j'ai lu ce livre il y a un an. Mais je vais vous dire pourquoi il faut le lire. 

Déjà voici le retour que j'avais fait par mail à Florent juste après ma lecture : 

"Bonjour Florent,
Me revoilà pour un retour sur Le meurtre d'O'doul Bridge.
J'ai mis un peu de temps et tu m'en vois désolée.
Bon je t'ai envoyé un MP sur Twitter quand je l'ai terminé, mais je ne sais pas si tu l'as lu.
Du coup, j'ai adoré ce manuscrit !!
C'est beaucoup moins intense et oppressant que Le visage de Satan, mais c'est haletant et intriguant à souhait !
C'est un style différent mais que j'ai personnellement beaucoup aimé ! Les personnages sont bien travaillés, et j'ai adoré Mickael bien évidemment.
Et alors là où tu m'as bluffé, c'est la fin ! Quand tu penses terminé ta lecture tranquille pèpère, paf ! Tu lâches une grosse bombe ! Bien joué !!
Non vraiment j'ai adoré !
Merci à toi pour cette confiance, et au plaisir de te lire à nouveau !
Bises
Delphine "


Dans ce mail vous avez tous les éléments qui vous disent pourquoi lire Le meurtre d'O'doul Bridge ! Déjà l'auteur ! Florent Marotta est une valeur sûre, croyez-moi. Chacun de ses livres a été pour moi un agréable moment de lecture. Et je ne suis pas la seule à le penser !
Ensuite l'histoire en elle-même. Une intrigue intéressante et habilement menée. Je vous promets qu'en ouvrant ce roman, vous ne pourrez plus le refermer avant de l'avoir terminé. Parce que ce roman est addictif, et que vous aurez toujours envie d'en lire un peu plus avant de le poser. 

Et puis Mickael Ballanger quoi !! Un personnage qui va vous faire craquer. Cet homme a connu le pire il y a quelques années lorsqu'un tueur en série a fait voler sa vie en éclat. Aujourd'hui il tente de se reconstruire comme il peut et fait de son mieux. Les personnages secondaires sont également très attachants. Faîtes moi confiance. 

Et enfin, dernière raison : la fin du roman. Florent Marotta termine ce roman par un énorme cliffhanger qui vous fera hurler ! 

Bref vous l'aurez compris, il faut lire Le meurtre d'O'doul Bridge. N'hésitez pas une seule seconde ! 

Ahhh non une autre raison : la couverture !! Elle est magnifique vous ne trouvez pas ??